Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La cuisine en héritage

Dans notre famille, la cuisine est l'affaire de l'homme de la maison, oserais-je dire la chasse gardée. Je ne sais plus comment cet état de fait s'est instauré... Certainement parce qu nous n'avons pas la même culture ou éducation culinaire, la mienne, héritée de l'Est de la France et de l'Europe étant peut-être plus simple et moins diversifiée que la sienne, qui prend sa source dans le Sud de la France et un peu en Catalogne, régions riches en légumes et fruits divers et variés. Peut-être aussi parce que, tous les deux, nous n'avons pas le même rapport à la nourriture et aux plaisirs de la table, lui étant un épicurien enthousiaste et curieux qui aime tester de nouvelles recettes, moi mangeant essentiellement pour me nourrir, souvent perplexe face à la nouveauté (même si je finis par savoir l'apprécier) et cuisinant la plupart du temps par nécessité. En tout cas, les rôles se sont distribués sans qu'on le décide vraiment, à lui le salé et moi le sucré.

Depuis tout petits, les enfants mangent comme nous, des épinards, des choux, des carottes, des ragoûts... Mais les enfants étant ce qu'ils sont, ils détestent un jour ce qu'ils avaient apprécié la veille et nous surprennent régulièrement en goûtant volontiers des olives relevées et refusant dans le même temps une purée de panais. Le chef est donc souvent dubitatif, flatté ou vexé par leurs réactions toujours vives mais jamais prédictibles. Cependant, certains plats arrivent à faire l'unanimité à chaque fois, comme la brandade de morue, le chou farci ou le ragoût travers de porc-carottes-pommes de terre-olives vertes. Et comme par hasard, ce sont des recettes qui se sont transmises dans ma belle-famille, de génération en génération, aujourd'hui cuisinées avec toujours le même plaisir.

Voici donc l'une des recettes qui fédère systématiquement tous les estomacs :

Chou farci :
Faire blanchir le chou 1/4 d'heure à l'eau bouillante.
Ouvrir les feuilles une à une puis retirer le coeur.
Agrémenter la farce d'un oeuf, de lait et de pain rassi (ou de biscotte).
Commencer par mettre de la farce à la place du coeur puis un peu, régulièrement, entre chaque feuille.
Ficeler le chou afin de lui rendre sa forme initiale.
Faire roussir un oignon et des lardons avant de les mélanger à de la sauce tomate.
Laisser cuire à couvert, dans une cocotte, à feux doux, pendant 4 heures, en arrosant régulièrement de sauce tomate.
L'idéal étant de le déguster réchauffé, l'astuce du chef est de le faire cuire en deux fois : beaucoup la veille et suffisamment le jour du festin.

Cette semaine, Alice & Zaza nous demandaient de partager nos secrets culinaires et notre recette absolument inratable.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Nanie

Femme de prof, mère de deux Scarabouils et d'une Grenabée, je dépose ici les aléas et anecdotes qui feront les souvenirs de notre vie de famille
Voir le profil de Nanie sur le portail Overblog

Commenter cet article

coco 11/04/2017 17:00

oulala je doute pouvoir faire manger du chou farci à mes petits gars....quoique les légumes passent de mieux en mieux en grandissant! En revanche, la cuisine c'est plutôt mon domaine...les loulous aident avec plaisir (pour encore combien de temps???) quant à l'hômme....je crois qu'il ne sais qu'allumer ou éteindre le four! ;-)

Nanie 17/04/2017 17:44

Chez nous, le goût des enfants nous surprend toujours : ils adorent les épinards en général, ou les carottes, et subitement, ils bouderont une purée de carottes... Ils mangent la ratatouille mais n'aiment pas les poivrons. A force de ne rien y comprendre, on les laisse manger ou refuser tel ou tel plat (à conditions qu'ils goûtent) mais on ne fait rien exprès pour eux.

France 31/03/2017 09:59

C'est marrant, chez nous aussi, c'est plutôt l'homme de la maison qui va préparer de bons petits plats, alors que je me contente de "faire à manger". Je n'aime pas passer du temps en cuisine, parce que ça salit ma cuisine. ;-) Mais le plus contraignant n'est pas de faire la cuisine, c'est de choisir ce qu'on va faire.

Nanie 31/03/2017 10:08

Je te comprends parfaitement !