Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lecture estivale

A notre retour en France, dans la base sudiste de ma belle-famille, j’ai repris une lecture entamée en avril, mais vite abandonnée pour cause de migraine foudroyante autant que persistante.

Cette fois, la plongée dans ce roman plaisant s’est avérée rafraîchissante. Une certaine grâce nous enveloppant ces jours-là, j’ai pu lire à l’envi : dans mon lit, sur la terrasse, dans le salon et même à la plage sans être trop parasitée par les sollicitations diverses des uns et des autres ; ce qui ne gâche rien.

Le roman de Virginie Grimaldi, « Tu comprendras quand tu seras plus grande », se déroule dans une maison de retraite. La vision des pensionnaires et de l’ambiance est certainement largement idéalisée, mais on s’y croit. On s’attache aux personnages, on s’intéresse à leurs péripéties. On en profite, même, pour réfléchir cinq minutes (ou plus, mais pas trop non plus), au temps qui passe, à la vie, la mort, l’avant, l’après, l’essentiel et le superflu. On se prend au jeu, on s’immerge dans cette histoire et pan ! le dénouement…

La clé de l’histoire, qui se veut une surprise mais qui vient comme un cheveu sur la soupe, pour gâter mon plaisir. En y repensant, je n’arrive pas à savoir si c’est le dénouement lui-même qui m’a déçue ou la construction maladroite de la fin du roman. Parce que l’histoire est jolie, somme toute, mais je reste heurtée. Quelque chose cloche dans les dernières pages. Dans la forme sans doute, comme si j’avais été forcée brutalement à tourner la tête à 180°C (alors que je ne suis pas une chouette).

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Nanie

Femme de prof, mère de deux Scarabouils et d'une Grenabée, je dépose ici les aléas et anecdotes qui feront les souvenirs de notre vie de famille
Voir le profil de Nanie sur le portail Overblog

Commenter cet article

France 28/12/2017 19:24

L'année nouvelle n'est pas encore là, mais tu vas être ma première bonne résolution, reprendre les articles de ton blog car là, j'ai quand même un sacré retard. ;-)
Je ne suis pas sûre qu'un livre qui se passe dans une maison de retraite m'intéresse en ce moment. Et ce que tu dis sur la fin de l'histoire qui arrive brutalement comme un cheveu sur la soupe ne m'aide pas à changer d'avis pour l'instant. Mais il y a tellement d'autres livres, que j'ai bien le temps de revenir à celui-ci quand je serais plus disposée à le lire.

Nanie 30/12/2017 14:21

Contente de te revoir ici !
Je ne connais pas les maisons de retraite mais je suppose que celle-ci est ultra romancée. On dirait plus une colonie de vacances pour les seniors, ce qui n'est certainement pas réaliste.