Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Emilie Jolie

En cette fin d'année, le spectacle familial qui a été choisi par Papa fut "Émilie Jolie". Réservé après la fracture de Maman mais avant la contracture de Papa... Je vous laisse imaginer à quoi pouvait ressembler l'expédition de 3 enfants dynamiques, encadrés par deux parents éclopés...

Les parents ont lutté contre l'envie de rester agoniser à la maison pour oublier la douleur et profiter au mieux de l'évènement. En vrai, les enfants se sont montrés plutôt cool, dans les transports comme au théâtre (si l'on excepte la scène mémorable, dans les toilettes, d'une certaine fillette qui a failli en assommer une future maman...). Bref.

Deux éclopés et un pique-photo

"Émilie Jolie", c'est toute mon enfance, et même plus puisqu'il m'est arrivé d'écouter l'album de 1997 en boucle pendant mes années étudiantes. J'ai même assisté au spectacle original, en... 1984 (ce ne serait pas le titre d'un très vieux bouquin, ça ?). En somme, je suis fan, et j'avais un peu peur de ne pas pouvoir m'empêcher de faire trop de comparaisons, au risque de ne pas apprécier cette nouvelle version à sa juste valeur.

Que nenni ! une fois intégré le fait qu’Émilie soit interprétée par une adulte (il m'a fallu une ou deux chansons), je me suis retrouvée comme à 8 ans, amusée par les lapins bleus, enthousiasmée par l'oiseau et l'extra-terrestre et impressionnée par la sorcière. Les tableaux ne se sont pas succédé dans le même ordre que celui de l'album que je connais par cœur, il manquait même quatre chansons, pas moins (dont je n'ai remarqué l'absence qu'après coup) mais le tout était tellement bien ficelé et joué/chanté que cela ne faisait rien. Au cœur du spectacle, je n'ai même pas pensé à comparer. Je me suis également régalée du spectacle qui se jouait à ma droite et à ma gauche, celui de la petite et du moyen dont les moindres réactions et émotions explosaient dans leur yeux, leurs sourires et leurs gestes. Il fallait voir le moyen Scarabouil, assis au bord du siège, le corps entier tendu vers la scène pendant les moments de tensions ou la Grenabée battre des mains à tout rompre. L'aîné, comme à son habitude, est resté stoïque mais mon petit doigt m'a dit qu'il avait aimé comme les autres.

Pendant le reste des vacances, l'album a tourné en boucle, jusqu'à saturation. Moi, je ne m'en lasse pas, ma chanson préférée par dessus toutes restant celle de l'Autruche.

"Faites que le rêve dévore votre vie, afin que votre vie ne dévore pas votre rêve"

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Nanie

Femme de prof, mère de deux Scarabouils et d'une Grenabée, je dépose ici les aléas et anecdotes qui feront les souvenirs de notre vie de famille
Voir le profil de Nanie sur le portail Overblog

Commenter cet article

France 18/01/2018 21:58

J'ai aussi un CD que les filles aiment mettre parfois. Ici, c'est surtout le film qui était sorti quand Jeanne était petite qui avait beaucoup plu, faute de mieux. Je suis sûre que ce spectacle les ravirait, tout comme moi.

France 19/01/2018 14:12

Le film repasse de temps en temps sur Gulli.
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=179367.html

Nanie 19/01/2018 11:23

Je ne savais pas qu'il existait un film.