Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une semaine à la mer

Tout le monde les attendait avec impatience, ces quelques jours de vacances au bord de la mer, chez Papi & Mamie.

La Grenabée avait pris un peu d'avance, faisant le voyage en train, avec ses grands-parents et son cousin Juju. Nous les avons rejoints trois jours plus tard, alors qu'ils avaient passé l'après-midi à la plage. Visiblement, nous n'avions manqué à personne, même si notre arrivée a donné lieu à un bel élan d'enthousiasme, celui de nous raconter par le menu les mille choses faites en 3 jours.

Lundi, le soleil ayant décidé de jouer à cache-cache, pas de plage pour la troupe qui a passé l'après-midi au "Petit Paradis" de Vendargues, à nourrir les chèvres et les moutons, à naviguer sur la fausse rivière et à s'ébrouer dans le petit bois.

Le temps estival du lendemain a poussé la famille au bord de l'eau où les enfants (et par obligation, leur père, leur mère se défendant du sable et du vent) ont escaladé les rochers, creusé en espérant atteindre la Chine, joué aux raquettes et... se sont baignés jusqu'au cou ! La folie douce des enfants est rafraîchissante, non ? Rebelote deux jours plus tard, mêmes enfants au même endroit avec les mêmes jeux, renouvelés inlassablement.

Mercredi, après des années à ne pas prendre ce temps malgré l'envie certaine de nous y rendre, nostalgiques de nos années de fac de géologie, nous avons embarqué la fine équipe arpenter les flancs du Pic Saint Loup. Petits, grands et cabot ont marché d'un bon rythme, presque sans se plaindre. Nous sommes rentrés fourbus mais heureux et fiers de la troupe de marcheurs, avec une mention spéciale pour la Grenabée, très  mal chaussée, qui a parcouru presque tout le chemin en "babies", moins les 100 derniers mètres sur les épaules de son père.

Vendredi, retour dans les montagnes pour une visite aux cousines de Laroque, après un excellent déjeuner dans un restaurant gastronomique où les enfants se sont globalement bien comporté, compte tenu des circonstances.

Entre temps, ayant un programme d'entraînement de course, j'ai entraîné mon zébulon de mari dans mon sillon (à moins que ce ne fut l'inverse). Nous nous sommes mutuellement motivés pour parcourir notre première course de 10 km (défi réalisé haut la main, sous les applaudissements des gens attablés aux terrasses). J'ai également encouragé l'aîné à s'entraîner en vue de sa "Course contre la faim". Objectif officiel : courir sans s'arrêter pendant 30 min. Objectif personnel : parcourir au moins 3 km. Défis relevés également !

A la veille du retour, le soleil s'est caché et les températures ont chuté. Du coup, on a glandouillé déambulé dans les allées du zoo de Lunaret. Mais les courbatures, le froid et un certain abattement de la majorité des participants ont eu raison de notre volonté et nous sommes rentrés pour glandouiller enfin.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Nanie

Femme de prof, mère de deux Scarabouils et d'une Grenabée, je dépose ici les aléas et anecdotes qui feront les souvenirs de notre vie de famille
Voir le profil de Nanie sur le portail Overblog

Commenter cet article

France 17/06/2018 21:57

Vous n'avez quand même pas chômé pendant ces vacances. Et pouvoir se baigner en avril, c'est pas mal.

Nanie 18/06/2018 11:09

C'est sûr, alors qu'à fin juin, on n'a toujours pas sorti la piscine...