Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Palmes d'or... The Square

Cette semaine, à l'occasion du palmarès du Festival de Cannes, le thème des lundis collectifs tournait autour du cinéma.

Quand j'étais jeune, que j'avais le temps d'aller au cinéma toutes les semaines et que j'étais abonnée à une revue spécialisée, je suivais assidûment le déroulement du fameux festival. Maintenant que je suis vieille mon emploi du temps n'est plus le même, j'avoue que je ne suis plus du tout dans le coup. Peu inspirée donc par le thème, j'ai recherché la liste des Palmes d'Or successives. J'y ai retrouvé l'un de mes films-culte : Underground, d'Emir Kusturica, complètement déjanté et un peu caricatural, que nous avions vu en famille dans une salle parisienne, à moitié vide malgré la récompense, mais à moitié remplie de Yougoslaves, comme on les appelait encore à cette époque, eux-même complètement déjantés et un peu excessifs, exubérants, commentant à haute voix dans leur langue natale, sifflant et applaudissant.

J'y ai retrouvé également le film primé l'année dernière : The Square que nous avons vu bien après, un peu par hasard. Et quelle claque !

"The Square" est une critique de la société actuelle, ce vers quoi elle tend : une société bien pensante mais édulcorée, complètement guidée par toutes sortes de propagandes prétendument propagées pour son bien, mais une société qui est en train de perdre la notion du bien et du mal et surtout son esprit critique, ses individualités et son libre-arbitre.

"The Square" est l'histoire de Christian, homme bien ancré dans l'air du temps : père divorcé mais qui s'attache à consacrer un maximum de temps à ses enfants, qui roule en voiture électrique, mange sain et soutient les bonnes causes. Conservateur d'un musée d'art contemporain, il prépare sa prochaine exposition centrée sur une œuvre, The Square, censée inciter ses visiteurs à l'altruisme...
Cependant, les principes les plus louables ne font pas toujours le poids face aux aléas de la vie. D'abord, la réaction de Christian, et ses effets, lorsqu'il se fait voler son téléphone ne seront pas dignes des valeurs qu'il revendique. Puis, la campagne de promotion de son exposition prendra des proportions assez glauques, plutôt très éloignées du message d'altruisme et d'égard de l'autre que l’œuvre est censée véhiculer. Enfin, ce happening organisé pour animer un dîner de gala qui tourne à l'effroi. Sur le thème de l'homme retourné à ses racines primaires, à son essence animale
(thème qui fait écho à tous les messages actuels qui dédaignent la "civilisation" à l'extrême) et sous prétexte qu'il s'agit d'une performance artistique, le public se laisse maltraiter, un peu au début, en riant jaune, puis beaucoup en essayant de réprimer sa colère (tout à fait normale au demeurant) et enfin au-delà du supportable, seule contre tous les autres, figés dans leur rôle de spectateurs (parce qu'on leur a dit que ce n'était qu'un spectacle), restant sans réaction face à l'inacceptable.

"The Square" est un film à voir. Je ne sais pas si j'ai été convaincante, mais même dans le doute, laissez-vous tenter. Un peu déroutant au début, ce film vous bousculera et vous donnera à réfléchir.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Nanie

Femme de prof, mère de deux Scarabouils et d'une Grenabée, je dépose ici les aléas et anecdotes qui feront les souvenirs de notre vie de famille
Voir le profil de Nanie sur le portail Overblog

Commenter cet article

France 19/06/2018 21:46

Deux films que je n'ai pas vus et que je n'ai pas plus que ça envie de voir. Il y en a tellement d'autres que j'aimerais voir avant. Mais c'est sûr que je n'oublierai pas ta critique et y penserai quand au moins le dernier passera à la télé.