Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La sécurité à tout prix ?

Je me pose régulièrement la question : dans quel monde vit-on ?

Dans une semaine aura lieu la fête de notre école. A ce jour, il nous reste encore beaucoup à faire et notamment, beaucoup de bonnes volontés à motiver pour tenir les stands que nous avons prévus. Pour tout dire, nous rencontrons certains freins de la part de l'école pour organiser cette fête. On pourrait se consoler et/ou se rassurer en comptant sur la cohésion de notre groupe de délégués de parents et pourtant...

Alors même que tous les stands ne sont pas pourvus, ni même complètement équipés et que nous n'avons même pas de lots pour le "défi parents", une question bloquerait presque l'avancée de tout le reste : la sécurité.

En effet, la "sécurisation" de l'évènement inquiète sincèrement et sérieusement certains parents organisateurs. Comment éviter que des importuns viennent perturber la fête ? Comment protéger nos enfants ? Pour répondre à la première question, il  été évoqué de faire la liste des gens désireux de participer à la fête et de ne les laisser entrer que sur présentation d'une pièce d'identité (d'une copie intégrale de leur acte de naissance, de leur livret de famille et de la confirmation qu'ils ont un casier judiciaire vierge). Pour répondre à la seconde, certains souhaiteraient la présence d'un agent de la police municipale (rien que ça...). Plus généralement, la grille de la cour devrait rester fermée et les participants confinés à l'intérieur.

Quant à moi, "sécuriser" une fête d'école me semble relever de l'antithèse et je trouve cette question hors de propos (même si on ne va quand même pas laisser entrer le premier quidam venu qui n'a aucun lien avec l'école).
Faire une fête d'école publique sur invitation ne laisse guère de place à la spontanéité. Si tu avais cru ne pas pouvoir y participer, que tu ne t'étais pas inscrit mais que par chance tu as réussi à te libérer le jour J, c'est tant pis pour toi ! Si Papi et Mamie ont envie d'y faire un tour pour mieux connaître l'école de leur petit-enfant, c'est aussi tant pis pour eux.
Arriver devant une grille fermée alors que les bruits de la fête me parviennent de la cour ne me donne pas envie d'entrer.
Pire, me retrouver nez-à-nez avec un agent de police devant la grille alors que la fête bat son plein derrière me donne envie de fuir loin.

A contrario, voir des parents discuter, le temps de fumer une cigarette, devant la grille de l'école plutôt que dans la cour sous le nez des enfants ne me choque pas (alors que d'autres y voient des attroupements).
Voir les grands-parents ou les cousins profiter quelques minutes de la fête parce qu'ils passaient devant l'école, me ravit au lieu de me déranger.

J'aimerais dire à ces parents inquiets que lors d'une fête d'école, les enfants sont sous leur responsabilité à eux (et pas celle de la police) et qu'ils ne sont pas à l'abri qu'un parent, parmi ceux qui auraient passé haut-la-main toutes les barrières d'un protocole de sécurité, n'ait une crise de folie et se mette à semer la panique dans l'assemblée, à menacer des enfants ou blesser des adultes.
J'aimerais dire à mes enfants qu'ils n'ont pas à se méfier de la majorité des gens et qu'ils peuvent se rendre à une fête dans leur école, avec leurs copains de classe et leurs familles en ayant l'esprit tranquille, même sans la surveillance des forces de l'ordre.

En pratique, cette année comme la précédente, le contrôle visuel des entrées sera effectué par une maîtresse de l'école qui sera postée à la grille, où elle s'occupera aussi de la vente des tickets d'accès aux différents stands. Pilier de l'école, elle est parfaitement à même de démasquer les importuns et sa présence à ce poste me satisfait parfaitement.

Mais la question reste sensible parmi mes collègues délégués de parents, dont certains persistent à trouver cette solution pas du tout satisfaisante. Mon petit doigt m'a dit qu'il serait encore temps suffirait de demander gentiment la présence d'un agent de la police municipale... mais l'année prochaine est une autre année...

Je me pose régulièrement la question : dans quel monde faisons-nous vivre nos enfants ?

Dessin plus que moyen, mais c'est le mien...

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Nanie

Femme de prof, mère de deux Scarabouils et d'une Grenabée, je dépose ici les aléas et anecdotes qui feront les souvenirs de notre vie de famille
Voir le profil de Nanie sur le portail Overblog

Commenter cet article

France 17/07/2018 22:43

Pour la fête de l'école, je ne me suis jamais posé la question de la sécurité. Les actes terroristes ne me font pas plus peur que ça. J'ai plus peur que mes filles se fassent enlever ou violer, et de ça, j'en ai peur tout le temps, où qu'elles soient. Je pense que cette peur est quand même liée à l'évolution de la société mais je sais que la sécurité n'y est pas pour grand chose dans ces cas là. Alors, j'essaie de leur apprendre à ne pas prendre trop de risques, à ne pas faire de choses irraisonnées, et surtout à ne pas leur transmettre ma peur, mais c'est ça le plus difficile je pense...
Bref, j'ai digressé. Sinon, ton dessin est tout à fait honorable, je ne ferai pas mieux, le dessin n'étant pas mon point fort.

Mademoiselle Mam' 18/06/2018 19:55

Ce monde fait de plus en plus peur mais il est malheureux justement de craindre comme ça de tout même pour une fête d'école (bien sûr le malheur peut frapper partout). Le danger est partout aujourd'hui, alors je pense qu'il faut plutôt se réjouir d'une jolie fête d'école avec quelques petites choses pour la sécurité plutôt que de tout craindre (il suffit que l'on croise un fou à un coin de rue maintenant). Alors profitons, ne faisons pas ressentir cela à nos enfants ♥ Ici pour la question sécurité, pour la kermesse de mon 5 ans, il y avait un policier municipal qui regardait les sacs puis basta. La directrice était au portail mais pour les tickets d'entrée. Le portail était grand ouvert, les familles y entraient le coeur en joie, et ça c'est bon à voir.

Laure 18/06/2018 19:41

Je viens de publier un post, sur Instagram, sur un theme très approchant. Je deteste ce monde de peur dans lequel on élève nos enfants. Ça m'agresse même. Voila, voilà ! Bonne fête de l'école.