Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les matins gris

Il y a des réveils plus difficiles que d'autres.
Il y a des matins plus délicats
que d'autres.
Des matins où tout semble compliqué, insurmontable.
Où il y a tant à faire
(mais certainement pas plus que les autres matins) qu'on ne sait pas par quoi commencer.
Tant à faire qu'on ne fait rien à force d'essayer de s'organiser mentalement, ce qui n'est guère productif.
Il y a des matins où on n'a envie de rien.

Ces matins-là, on prend sur soi pour faire moult efforts afin de ne pas succomber à cette irrépressible envie de retourner se coucher ou se lover dans un fauteuil. On profite du petit temps libre bien appréciable dont on dispose avant le lever du reste de la famille pour se recentrer et se remotiver.

Les bons matins, la grisaille se lève vite, jusqu'à disparaître complètement comme elle était venue et laisse la place à l'entrain habituel.
Les matins un peu moins bons, même si la grisaille persiste et reste tapie quelque part, sous la forme perfide de la fatigue chronique et/ou de l'angoisse, dans le cœur gros ou l'estomac noué, plombant chaque geste du quotidien et voilant chaque échange avec les personnes croisées au cours de la journée. D'ailleurs, ces jours-là, on évite plutôt le contact, même avec ses proches.

Et le lendemain matin, tout va bien.
Le matin gris de la veille est oublié, et quand on y repense, on se demande même d'où il est venu, et pourquoi, car rien ne l'annonçait.

Humeur du 8 juillet dernier et de quelques autres jours de l'année (mais pas tant, heureusement)...

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Nanie

Femme de prof, mère de deux Scarabouils et d'une Grenabée, je dépose ici les aléas et anecdotes qui feront les souvenirs de notre vie de famille
Voir le profil de Nanie sur le portail Overblog

Commenter cet article

France 21/12/2018 16:03

Les matins gris sont plus fréquents quand on reste à la maison je pense. Quand on va au travail, on n'a pas le temps de voir la grisaille qui nous entoure je pense. Et mine de rien, tu montres que les matins gris peuvent aussi être là en été ou quand il fait chaud. Ce n'est pas forcément la froideur de l'hiver ou l'humidité de l'automne qui plombe l'humeur.

Nanie 30/12/2018 18:39

La météo joue pas mal sur le moral, mais je pense qu'il y a aussi un "terrain" qui fait qu'on est plus ou moins sujet à de petits coups de mou passagers.