Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une question d'intégration

En cette veille de rentrée scolaire (elle n'aura échappé à personne...), parlons fournitures (pour être originale). L'achat des fournitures scolaires a eu lieu cette année dès la première semaine de vacances, sur l'insistance des deux garçons, surtout le grand, inquiets d'être correctement équipés avant le jour J (qui était alors à S-8). Après 48h de harcèlement organisé, nous nous sommes donc retrouvés dans le rayon dédié de notre supermarché.

Comme souvent, l'achat des fournitures scolaires a fait l'objet de nombreuses discussions, surtout avec le moyen. Reconnaissons tout de même que nos trois écoliers sont de bonne composition, acceptant sans rechigner le recyclage des classeurs, feutres, porte-vues ou autres pochettes qui restent en bon état (ce qui n'est apparemment pas le cas de tous leurs camarades).

Cette année cependant, nous avons dû faire l'acquisition de trois nouveaux cartables. Le premier pour la Grenabée qui rentre au CP et qui s'est donc vu offrir un beau cartable tout neuf pour l'occasion. Ses parents l'ont orientée vers les cartable de la marque Tann's qui a largement fait ses preuves de solidité et d'adaptabilité. Parmi eux, son choix s'est révélé bien plus sobre que celui de ses parents : pour elle, ce sera un cartable classique gris anthracite bordé de vieux rose (qu'elle gardera au moins 3 ans nous l'espérons).

L'aîné, qui rentre en 6ème, a également changé de cartable, troquant celui qu'il avait traîné en CM1 & CM2 contre un sac à dos un peu renforcé. Nous le lui avions promis pour plusieurs raisons. D'abord, son cartable actuel, quoique en bon état général, avait une très mauvaise tenue, qu'il soit presque vide ou chargé à bloc, ce qui ne posait pas de si grosse difficulté pour parcourir les 50 m qui séparent l'école de la maison mais qui risquait d'être plus problématique sur le chemin du collège. En outre, son père, professeur au collège et donc expert de ce microcosme et observateur des soucis d'intégration des plus jeunes, n'a pas souhaité que notre grand qui allait redevenir petit face aux grands collégiens se fasse remarquer plus que nécessaire par une allure "hors cadre". Même si cette question ne fait pas encore partie de ses préoccupations, son père a anticipé pour lui. Enfin, à nouveau départ, nouvel équipement : c'était un plaisir pour nous de lui offrir un sac neuf.

Le moyen, quant à lui, a dû changer son cartable pour des raisons encore différentes. Bien que ce fut un Tann's, comme celui de son frère qui avait gardé le sien impeccable du CP au en fin de CE2 (mais que nous avions changé pour des raisons obscures que j'ai oubliées), cet enfant avait réussi à l'abîmer en des endroits pourtant peu enclins à l'usure et n'était plus utilisable. Et il se rappelait que son frère en avait eu un nouveau en CM1 (à croire qu'il l'avait malmené exprès...). Et il en voulait à roulettes, alors que je suis absolument contre car je pense qu'ils sont plus lourds, bruyants et entraînent avec eux toutes les saletés de toute sorte du trottoir. Et il en voulait un à l'effigie d'une équipe de foot (ainsi, il avait fini de m'achever !).
Par chance pour lui, mais pour mon malheur à moi, son père était présent ce jour-là et a pris sa défense, argumentant sur sa taille
(cartable plus lourd peut-être, mais que notre minipouce n'aurait pas à porter), sur ses angoisses scolaires et ses difficultés à trouver sa place dans la classe et l'école (le foot pouvant s'avérer un bon vecteur de sociabilisation et d'intégration). Je n'allais quand même pas contribuer à sa marginalisation en l'obligeant à choisir un cartable classique ! Après quoi, père et fils m'ont regardé avec cet air de chien battu dont ils ont eux seuls le secret... Non, je ne voulais pas rendre mon fils malheureux.

Alors, j'ai cédé.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Nanie

Femme de prof, mère de deux Scarabouils et d'une Grenabée, je dépose ici les aléas et anecdotes qui feront les souvenirs de notre vie de famille
Voir le profil de Nanie sur le portail Overblog

Commenter cet article

France 01/01/2019 15:20

Je n'aime pas non plus les cartables à roulettes. Heureusement, aucune des filles n'en ont demandés. Mais il faut avouer que le moyen scarabouil et son père avaient de bons arguments. ;-)