Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La rentrée de toutes les émotions

Cette semaine, dans le cadre des lundis collectifs, nous parlons rentrée. Ce n'est pas original, mais c'est un moment clé de l'année pour les familles ayant des enfants scolarisés, dont on parle donc forcément.

Cette année, deux étapes importantes sont franchies, l'une par l'aîné qui rentre en Sixième, l'autre par la Grenabée qui est désormais en CP.

L'entrée au CP, qui signifiait ascension d'un étage et investissement de la cour des grands, elle avait eu beau l'attendre avec impatience & excitation tout l'été, notre Coquillette n'en fut pas moins un peu impressionnée le jour J. C'est cependant avec fierté qu'elle a endossé son cartable tout neuf, et après avoir répété à l'envi qu'elle ne voulait pas aller à l'école, ce n'est pas moins de vingt minutes avant l'heure prévue qu'elle nous a tous pressés de partir. C'est ainsi que nous fûmes les premiers devant la grille de l'école, aux premières loges pour observer les derniers préparatifs des enseignants et vérifier la liste de sa classe. Elle fut donc la première à pénétrer dans la cour, dire un bonjour timide à sa nouvelle maîtresse, que nous connaissons et apprécions déjà tous. Comme l'année dernière, nous n'avons pas éternisé nos adieux, autant à cause de sa moue inquiète (non, ce n'est pas contradictoire) que de la promesse de déjeuner tous ensemble pour qu'elle nous raconte ses premières impressions. Son attitude prouve qu'elle prend cette rentrée avec sérieux, même si elle déplore de ne pas être sûre de pouvoir rester au CP car elle ne sait pas tout faire...

L'entrée en sixième, le grand Scarabouil l'a abordée avec un certain calme, qui nous a heureusement surpris connaissant son tempérament face à l'inconnu. Il a eu, bien sûr, quelques pics de stress (est-ce que ses anciens camarades seraient dans sa classe ? est-ce que l'un de ses parents pourrait l'accompagner ?) mais c'est un enfant assez serein, quoique empreint d'une certaine excitation néanmoins, qui a franchi les grilles du collège. Il en est ressorti 3 heures plus tard, content et même enthousiaste. Pourvu que ça dure !

La rentrée tout court, quant à lui, notre moyen Scarabouil ne voulait pas en entendre parler ! Cela faisait déjà 10 jours qu'il enchaînait les crises d'angoisse et les insomnies, développant maux de ventre et migraines à la seule évocation du mot "rentrée". Cette année, même la perspective de retrouver ses copains n'a pas réussi à atténuer ses craintes. Notons même qu'accaparés par la CP, nous n'avons même pas eu l'occasion de lui dire au revoir... La première matinée a eu beau se dérouler sans encombre, c'est sans entrain qu'il est retourné à l'école l'après-midi. Et ce matin, les maux de ventre et de tête étaient de retour...
Il est cette année en CM1, encadré par deux maîtresses, dont une nouvelle. Nous attendons de voir quelle tournure va prendre cette année, en espérant que nous n'allons pas perdre notre petit marginal en route...

L'année dernière, il pleuvait et on en était ...

Le thème était initié par Marie-Hélène, et relayé par Wondermômes et Manika.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Nanie

Femme de prof, mère de deux Scarabouils et d'une Grenabée, je dépose ici les aléas et anecdotes qui feront les souvenirs de notre vie de famille
Voir le profil de Nanie sur le portail Overblog

Commenter cet article

France 01/01/2019 15:32

Finalement, la rentrée la plus difficile a été celle qui paraissait la plus simple. J'espère que le moyen scarabouil s'est fait à cette nouvelle année bien entamée maintenant.

Nanie 07/01/2019 10:32

Il avait refait surface, jusqu'à ce que son meilleur ami (le seul ?) déménage début octobre. Depuis, on le porte à bout de bras...

MHF 06/09/2018 21:58

J'espère qu'aujourd'hui ils sont contents de leur classe et que tout va bien...

Nanie 07/09/2018 10:05

Merci. Le cas du moyen ne s'améliore pas mais nous ne le lâchons pas ; à suivre...