Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le journal de la semaine

Cette semaine, j'ai encore oublié le rendez-vous de la Grenabée chez le dentiste, alors que j'avais organisé ma journée en fonction. Cette fois, c'est la dentiste qui m'a appelée : "vous n'auriez-pas oublié quelque chose ?" après quoi, elle a éclaté de rire, alors que j'avais tellement honte !

Cette semaine était la dernière semaine d'E. avant son déménagement si tristement attendu en province : dernier mercredi après-midi joyeux avec notre moyen Scarabouil dont il est le meilleur ami (peut-être le seul véritable) depuis la Grande Section et dernière journée d'école achevée dans un flot de sanglots. Les échanges de mails entre eux vont déjà bon train. J'attends, non sans une certaine crainte, la fin de la première journée de classe sans lui. Déjà ce matin, notre hyper-sensible ne voulait pas aller à l'école.

Cette semaine, j'ai assisté à un atelier du Pôle Emploi, avec toujours le même sentiment de ne pas y être à ma place : non seulement parce que, honnêtement, le sujet n'avait aucun intérêt pour moi ni mon projet mais aussi parce qu'en tant que démissionnaire n'ayant droit à aucune indemnité, je ne comprends toujours pas pourquoi j'ai des comptes à rendre à la société à qui je ne dois rien puisqu'elle ne me verse pas un centime, alors que moi, je lui ai largement donné ma part par le biais de mes cotisations.
Cette semaine, par ailleurs, j'ai reçu un avertissement pour ne pas m'être présentée à un atelier précédent, par un courrier me menaçant de suspendre mes allocations
(qui s'élèvent déjà à 0 €)... Quelle ironie du sort !

Samedi, nous avons fêté l'anniversaire du grand avec la famille, avant que lui-même aille fêter celui d'un copain de l'école. Il y a retrouvé d'autres "anciens", dispersés dans d'autres collèges, qu'il ne souhaitait pas inviter à son propre anniversaire parce qu'ils faisaient "partie du passé"... A son retour, il avouait être content du moment passé avec eux et a commencé à modifier allonger sa liste d'invités. C'est drôle comme la survie des amitiés ne tient qu'à un fil...

Ce dimanche, le grand et moi, aidés par Nana, avons participé à la grande Braderie de Houilles, en tant qu'exposants. Nous avons subi un crachin immonde et constant toute la matinée, nous avons eu froid et les pieds mouillés, j'étais sous le coup d'un affreux mal de dos... mais le grand a tout déchiré, vendant l'invendable avec le sourire et l'innocence (supposée) de son jeune âge à tout type d'acheteur. De retour chez nous, je me suis couchée à 21h à peine passées, pour dormir la plus longue nuit ininterrompue depuis longtemps, jusqu'à 6h ce matin. Dommage que mes yeux pochés ne lui rendent pas justice.

Pendant ce temps-là, le moyen Scarbouil profitait d'un rare après-midi en tête-à-tête avec son père et la Grenabée fêtait l'anniversaire du petit frère d'une de ses bonnes amies, petit frère complètement fan de notre grandette ! C'est drôle comme les amitiés se forment...

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Nanie

Femme de prof, mère de deux Scarabouils et d'une Grenabée, je dépose ici les aléas et anecdotes qui feront les souvenirs de notre vie de famille
Voir le profil de Nanie sur le portail Overblog

Commenter cet article

France 02/01/2019 17:41

Une semaine placée sous le signe de l'amitié (perdue, retrouvée, décalée...).