Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Regain

Les antibiotiques réduisant nettement mes maux de tête (sans pour autant les annihiler, malheureusement), cette semaine a été plus active. Et comme un signe de bonne volonté générale, le ciel de début de semaine était bleu, même s'il a neigé le jour suivant et que le reste de la semaine s'est déroulé sous un ciel blanc.

Elle a commencé lundi sur les chapeaux de roue, le collégien un tantinet distrait étant parti son sac... acte manqué qui a mobilisé son père qui a fait demi-tour sur le chemin de son propre collège pour tâcher de l'intercepter en route, et sa mère qui a piqué un sprint à 7h40 (en chemise de nuit sous son blouson) jusqu'au point de rendez-vous avec le copain de classe, sac en main. C'est elle qui a gagné ! Heureusement, le collégien attendait encore son copain.

L'après-midi, j'ai assisté à un atelier sur le portage salarial. C'est intéressant de savoir que cela existe, même si cela ne correspond pas à mes projets actuels.

Mardi, j'ai passé une radio dont le résultat est, comme prévu, satisfaisant. Alors comment expliquer que j'aie tant tardé à prendre ce rendez-vous ? Comme si le seul fait de passer l'examen était par lui-même de mauvais augure. Irrationalité, quand tu me tiens ! Après avoir perdu passé plus d'une heure à attendre les résultats, j'ai fini la journée dans les manuels, au chaud, avec mon infusion et mon petit mal de tête familier.

Mercredi, nous sommes allés entendre le bilan des tests passés par le moyen Scarabouil. Il ne nous a pas fourni d'actions immédiates et concrètes à mettre en place car il n'a aucun trouble physiologique, mais il nous a appris où se situait le nœud du problème : cet enfant, qui ne croit pas en lui, est bien son meilleur ennemi.

Vendredi, la chaudière du collège étant en panne et la direction prenant soin de ses élèves les a tous renvoyés chez eux pour l'après-midi. L'occasion pour le grand et moi de passer un moment agréable en accompagnant tous les deux la classe de sa sœur au gymnase. Son aura de grand frère a fait chavirer les cœurs des CP qui se bousculaient pour être dans le rang avec lui.

Sinon, cette semaine, la Grenabée a pleuré un jour parce qu'elle ne voulait pas porter son blouson alors qu'il faisait 2°C, le lendemain parce qu'elle voulait bien mettre son bonnet mais seulement sur sa capuche, un autre jour parce qu'elle n'avait pas de pantalon blanc pour aller avec le reste de sa tenue, toute blanche... en conclusion, cette enfant est une tête de mule fatiguée.

Ce week-end, le rythme a à nouveau ralenti, la fatigue et/ou les maux de tête ayant rattrapé les parents. Après les devoirs des uns et les corrections de copies d'un autre, un copain du grand est venu insuffler un peu de dynamisme à la fratrie samedi après-midi. Aujourd'hui dimanche, j'ai prévu de nettoyer un peu le jardin avant l'hiver, après quoi je verrais bien une séance ciné. A voir...

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Nanie

Femme de prof, mère de deux Scarabouils et d'une Grenabée, je dépose ici les aléas et anecdotes qui feront les souvenirs de notre vie de famille
Voir le profil de Nanie sur le portail Overblog

Commenter cet article

France 04/01/2019 23:00

Jamais nous n'avons oublié un sac pour l'école. Mais je sais qu'il ne faut jamais dire jamais, car avec la fatigue d'avant les vacances de Noël, il aurait pu nous arriver la même chose ou autre chose du même genre.

Nanie 07/01/2019 11:29

Chez nous, ils l'ont tous fait au moins une fois ;-)