Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Garder le contact [JDC]

J'ai entendu à la radio que le confinement favorisait le lien social. Il l'enrichirait presque. En effet, les gens redoublent de créativité pour rester en contact avec leurs familles, plus ou moins éloignées dans l'arbre comme dans la géographie, pour renouer avec de vieux amis ou tisser des liens avec leurs voisins (à qui ils n'avaient jamais pris la peine de faire attention auparavant...)

Outre le fait que je reste persuadée que ces élans ne sont pas majoritaires, je m'interroge sur la pérennité de ces liens de circonstances. Et sur leur sincérité. Mais c'est l'ourse en moi qui parle.

Autant être honnête, si je commence à me lasser de tourner en rond à la maison sans pouvoir, pour le reste, tout va bien ! Ne voir personne et ne parler qu'à peu de gens, ne me change guère de l'ordinaire et je le vis bien. Je le vis d'autant mieux, même, que les échanges sociaux obligatoires sont réduits à leur strict essentiel : dire bonjour à la boulangère ou échanger les adresses des commerçants qui livrent avec les voisins (à qui nous parlions déjà avant). Pas besoin de me torturer l'esprit pour savoir comment alimenter des conversations de convenance qui font appel à des qualités relationnelles que je n'ai pas. Pas besoin d'avoir la moindre de ces conversation de convenance, simplement.

Restent les mails, qui permettent de prendre le temps de prendre de vraies nouvelles de ceux qui comptent, et d'en donner. Les échanges sur les réseaux sociaux, la plupart du temps légers et futiles, permettent de faire des pauses souvent humoristiques et on cet avantage de n'être consultés que quand on le veut (les notifications ont été réduites au silence depuis le début du confinement).

Je ne me vante pas de mon cynisme caractère solitaire, je sais pertinemment que je ne suis pas une suffisamment bonne amie... c'est sans doute d'ailleurs pour cela que je n'en ai pas tant : il faut pouvoir supporter mon asociabilité.

Bref, je suis une sauvage qui vit plutôt bien l'isolement du reste du monde...

Photo hors sujet

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Nanie

Femme de prof, mère de deux Scarabouils et d'une Grenabée, je dépose ici les aléas et anecdotes qui feront les souvenirs de notre vie de famille
Voir le profil de Nanie sur le portail Overblog

Commenter cet article

Laure 17/04/2020 14:04

Comme toi, je ne souffre pas du tout de la solitude et d'ailleure, je n'ai pas plus de contacts avec les autres qu'avant. Finalement, c'est surtout mon boulot le problème... Quand j'y réfléchis.

Nanie 18/04/2020 11:08

Alors change de boulot ! mais je sais que la question n'est pas simple à résoudre...

France 17/04/2020 11:15

C'est amusant, une amie me disait il y a 2 jours que ne plus voir personne, ne plus avoir de vie sociale la dérangeait. Je lui répondais que ça ne me gênait pas vu la vie sociale qu'on n'avait déjà pas avant. Je dois être une ourse moi aussi (enfin, surtout mon mari en fait).
Mais comme toi, je doute que ce regain d'élan vers les autres soit réellement sincère et surtout durable après le confinement.

Nanie 18/04/2020 11:10

Ici, c'est l'inverse. Mon mari est en manque de ses amis, de voir du monde en général.