Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Journal de confinement - Semaine 7

Cette septième semaine confinée aura été celle du "oui mais non".

J'ai beaucoup dormi en même temps que j'ai subi de nombreuses insomnies.
J'ai connu pas mal de moments de vraie tranquillité d'esprit en même temps que des accès de spasmophilie récurrents.
J'ai envisagé l'avenir avec confiance en même temps que je me suis posée beaucoup de questions sans réponse.
J'ai passé du temps à réfléchir à la reprise du travail pour moi et de l'école pour les enfants, avant que le maire de notre ville annonce sa décision de laisser les écoles fermées jusqu'à nouvel ordre.
J'ai atteint des sommets de sérénité juste avant de plonger dans des abîmes d'angoisse.
J'ai eu envie de commencer plein de choses qui m'ont paru très vite sans aucun intérêt.

J'ai appris l'existence des mots aboulie, syncrasie/idiosyncrasie et claustration, dont j'ai oublié la définition presque aussitôt.
J'ai écouté notre Premier Ministre confirmer que le déconfinement commencerait demain mais qu'on ne serait pas beaucoup plus libres de nos mouvements qu'hier.
Les enfants ont partagé des moments de complicité, comme des trêves dans leur guerre de tranchées permanente.
Il a plu autant qu'il a fait beau.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Nanie

Femme de prof, mère de deux Scarabouils et d'une Grenabée, je dépose ici les aléas et anecdotes qui feront les souvenirs de notre vie de famille
Voir le profil de Nanie sur le portail Overblog

Commenter cet article

France 03/05/2020 11:45

Quelle semaine mitigée ! Vous avez de la chance que le maire ait décidé de ne pas rouvrir les écoles. Chez nous, ce n'est pas le cas, mais avec le protocole sanitaire, il n'est pas possible que nous remettions notre PS à l'école. Elle est tellement bien à la maison avec ses soeurs que la renvoyer à l'école dans les conditions énoncées serait de la maltraitance (comme j'ai pu lire ici ou là). Le problème maintenant va être de savoir comment je peux la garder alors que je te disais dans l'article précédent que mon travail me manquait. De toute manière, pour le moment, le travail que je retrouverais ne serait pas celui qui me manque... Cette période fait en effet passer de la sérennité à l'angoisse en quelques minutes. Et la semaine prochaine risque d'être encore pleine de surprise...

Nanie 04/05/2020 14:33

Dans l'absolu, je ne suis pas contre reprendre l'école, mais le protocole est tellement lourd que les profs qui retourneront en classe passeront plus de temps à faire la police qu'à enseigner. Les parents pensent naïvement que le retour en classe de fera dans des conditions normales pour leurs enfants mais ce n'est pas le cas malheureusement.