Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La place du père

Au long de la grossesse et de la période où le bébé n'est encore qu'un nourrisson pendu au sein de sa mère, se pose la question de la place du père dans la nouvelle famille.

Lorsque j'étais enceinte, le père de Milan s'est beaucoup investi dans... la tenue du foyer. Déjà auparavant, nous partagions équitablement les corvées ménagères. Dès que mon nouvel état fut connu, il a fait en sorte que je ne fasse plus rien de pénible. Très appréciable au cours du premier trimestre, alors que j'étais terrassée alternativement et/ou conjointement par le sommeil et les nausées. Il s'est également beaucoup renseigné sur l'évolution du foetus et des maux de la grossesse, comparant régulièrement ce qu'il lisait avec ce que je ressentais. Disons que c'était un investissement très "technique". Je crois qu'il y avait aussi une certaine angoisse sur la vie "d'après", quand le bébé serait physiquement là. Quoi qu'il en soit, je me suis sentie constamment soutenue et très bien entourée.

A l'approche de la naissance, les doutes se sont un peu accentués. D'autant que l'on lit et entend souvent que le bébé met plusieurs semaines avant de reconnaître son père de façon certaine et qu'il ne fait pas la différence entre la voix de son père et celle d'un autre homme...

La toute première rencontre avec Milan a balayé tous les doutes : son premier "chagrin" s'est envolé dès que son père lui a parlé ! Le "miracle" s'est répété plusieurs fois durant les premières heures de sa vie : la voix de son père calmait ses pleurs. Et pour renforcer ce lien naissant, tout le temps qu'elle est restée à la maternité, la mère n'a jamais hésité à les envoyer tous les deux à la nursery partager un moment priviligié entre mecs (autrement dit : changer les couches...). Depuis lors, Milan n'a de cesse de chercher son père du regard et ne se lasse pas de le fixer avec admiration (et réciproquement). Autant dire que la fameuse question ne se pose pas chez nous : Milan sait parfaitement qui est son père, dont la place est définitivement aquise (bien calé, au fond du canapé...).

071016.jpg

071025-Danse.jpg

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Nanie

Femme de prof, mère de deux Scarabouils et d'une Grenabée, je dépose ici les aléas et anecdotes qui feront les souvenirs de notre vie de famille
Voir le profil de Nanie sur le portail Overblog

Commenter cet article

France 28/10/2007 17:26

Même après une semaine d'absence, Jeanne a bien reconnu son père. Mais c'est sûr qu'elle me reconnait plus que lui...Peut-être (et sûrement) que cela dépend aussi du sexe de l'enfant ??En tout cas, Milan et son père semblent en effet très complices.

scar_ab 29/10/2007 19:31

Au bout de 2 mois, je pense effectivement que Jeanne sait parfaitement qui est son père. Elle reconnaît sans aucun doute son père et sa mère, les 2 personnes qui lui prodiguent le plus de soins et d'amour (ce qui lui réussit parfaitement, à en croire les photos).

Caloue 26/10/2007 18:04

Constantin a aussi fait pareil et son père c'est la star...

scar_ab 29/10/2007 22:12

On se sentirait presque quantité négligeable quand le père paraît alors qu'on a passé la journée à s'occuper du bébé. C'est vraiment trop injuste !