Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sein ou biberon ?

J'ai regardé ce matin l'émission "Les maternelles" dont le sujet était : "Je ne suis pas une mère allaitante, et alors ?"  Une fois n'est pas coutume, j'ai envie de donner mon avis sur ce débat épineux. Point de vue d'une future mère fermement convaincue de donner le biberon qui, une fois mère pour de bon, a choisi de donner le sein (ce sont les mystères de la naissance...).

Pour résumer la discussion, les invitées ont expliqué qu'elles avaient choisi d'allaiter leurs enfants au biberon, contrairement à la pression "mode" actuelle, et que ce choix leur avait valu d'être livrées à elles-mêmes à la maternité et montrées du doigt par leur entourage. Genre
"hooouu ! les vilaines mères qui n'allaitent pas !"

Bon. Je suis d'accord avec elles, le discours ambiant est pro-allaitement maternel.  Je me souviens qu'au cours de la préparation à l'accouchement, j'étais la seule à envisager de donner le biberon. Pour autant, je n'ai pas senti d'animosité de la part de la sage-femme (peut-être suis-je particulièrement bien tombée...). Mais du coup, c'est vrai, l'info sur l'alimentation au biberon a dû prendre moins de 5 minutes sur toute la séance.

En revanche, contrairement aux invitées de l'émission, je ne crois pas que les mères allaitantes soient mieux encadrées et conseillées. A la maternité, on m'a juste demandé "sein ou biberon ?" et encore, ce n'était que pour savoir comment donner ses compléments alimentaires à Milan qui était né après terme. Les jours suivants, on m'a encore demandé "ça se passe bien ?" mais sans aller plus loin, comme si j'étais une pro et que je savais exactement comment cela devait se passer. Or, il me semblait que les débuts se passaient plutôt mal, en fait, mais je n'ai eu aucun conseil, aucun encouragement de la part des sage-femmes ou des puéricultrices. Non, celle qui m'a tout appris en matière d'allaitement, c'est ma voisine de chambre qui venait d'avoir son deuxième enfant. Heureux hasard ! sans elle, je pense que je serais retournée vers le biberon...
Donc en matière d'encadrement, sein : 0 - biberon : 0. Egalité, balle au centre.

En ce qui concerne l'image renvoyée à l'entourage, je reste tout aussi mitigée. Certes, la pression pro-allaitement s'exerce partout. Mais le discours "officiel" (alimentation la mieux adaptée au nourrisson, source d'anticorps, bouclier contre les allergies, fondation de la relation mère-enfant...) fait long feu, même chez les professionnels de la profession. Et beaucoup de mes questions se soldent par : "Evidemment, tout serait plus simple si vous lui donniez le biberon !" Evidemment. En outre, ma réponse affirmative à la fameuse
question "est-ce que vous le nourrissez ?" entraîne désormais une variation de "ah ? encore ?" sur tous les tons, sachant que bébé a 4 mois environ. 
Alors, franchement, en terme d'image, j'ai plutôt l'impression que les mères donnant le sein au-delà de 6 à 8 semaines sont prises pour des hurluberlues.

Finalement, j'ai l'impression qu'on parle beaucoup d'allaitement et qu'effectivement, une pression certaine s'exerce sur les futures mères mais qu'en réalité, il n'est pas autant pratiqué qu'on tend à nous le faire croire. Deux observations me confortent dans cette idée. La première : il est impossible d'obtenir des réponses concordantes de la part des "experts" (je suppose donc qu'ils ont peu souvent à répondre aux questions relatives à l'allaitement). La seconde : à la PMI, à la maternité, dans mon entourage, majoritaires sont les mères qui allaitent au biberon.

Tout ça pour dire que, sein ou biberon, chacune fait ce qu'elle veut mais toutes souhaiteraient un peu plus de soutien et un peu moins de jugement.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Nanie

Femme de prof, mère de deux Scarabouils et d'une Grenabée, je dépose ici les aléas et anecdotes qui feront les souvenirs de notre vie de famille
Voir le profil de Nanie sur le portail Overblog

Commenter cet article

Ernest 25/01/2008 18:47

Il ne faut pas réfléchir autant Mesdames. Ces problèmes sont bien modernes et sont le fruits désastreux d'une politique féministe exacerbée. Contentez vous de suivre ce que veulent vos maris ça suffira amplement et ça vous évitera de vivre les affres d'une scène de jalousie sans fin. Laissez le choix au chef de famille cela vous dédouanera face à tous les mauvais commentaires sur le sujet.

Aurelie 25/01/2008 08:59

je suis à 100% pour l'allaitement au sein, mais je comprends que certaines souhaitent allaiter au biberon, et je respecte leur choix. Il faut juste que ce choix bib ou sein soit bien réfléchi, qu'il ne soit pas pris sous quelque contrainte que ce soit. Il vaut mieux donner le bib en étant en accord avec soit même que le sein à contre coeur car bébé le ressentira.

scar_ab 25/01/2008 09:10

Bien dit ! Et de la part d'une sage-femme, c'est rassurant.

Caloue 24/01/2008 23:07

je suis de ton avis. Lors de la faible prise de poids de Constantin tout le monde s'est affolé il faut lui donner le biberon et une fois au biberon ben il n'a pas pris plus de poids alors, je dis que les infos sont erronées.

scar_ab 25/01/2008 09:14

Chaque pesée est précédée de la menace "Attention, il va sûrement falloir lui donner des compléments...". Mais jusqu'ici, Milan a eu le bon goût de bien profiter de la moindre goutte de mon lait, même s'il lui arrive de sauter des repas.

lily et ses 2 puces qui sont malades 24/01/2008 21:38

bah pour moi ça a été bibi pour les deux et gare a ceux qui me disaient que ce n'etait pas le meilleur choix...je leur repondai que c'etait comme ça que je me sentais a l'aise et que me forcer n'arrangerait rien dans ma relation avec mes filles du coup on ne m'as rien dit...on nous parle beaucoup du bien etre de l'enfant a etre au sein mais notre bien etre a nous? à chacune de prendre sa décision mais c'est vrai que des 2 cotes on tombe toujours sur quelqu'un de bien gentil pour nous dire que c'etait pas le bon choix...lol...

scar_ab 25/01/2008 09:04

Ce qui compte, c'est ce que nous renvoie le regard de notre enfant. Il ne peut être qu'à l'aise si sa mère l'est aussi. Je crois qu'un bib donné dans la détente est meilleur que le sein donné dans la contrainte.

France 24/01/2008 21:27

Tout ça, c'est ben vrai.Lorque Jeanne ne voulait pas prendre le sein, rares ont été les puéricultrices ou sages-femmes de la maternité qui m'ont dit que j'avais du courage de continuer (une seule je crois), et aucune ne m'a dit que je pouvais arrêter si je voulais. Quand j'ai décidé de passer au biberon, aucune ne m'a dit que j'avais bien fait et une m'a dit que c'était dommage.Autant dire que ça n'a pas été la période la plus facile du séjour.

scar_ab 25/01/2008 09:01

Je crois qu'en fait, le personnel de l'hôpital a du mal à se positionner par rapport à cela. Surtout qu'en discutant un peu, on s'aperçoit vite qu'elles sont nombreuses à ne pas avoir allaité elles-mêmes. Du coup, elles connaissent bien la théorie mais pas la pratique ce qui limite les conseils qu'elles peuvent donner. Dans ce cas, peut-on réellement leur en vouloir ? C'est tellement particulier de donner le sein... Pour t'aider, il aurait fallu que tu puisses rencontrer une mère qui l'ait déjà fait. Ceci étant, je ne sais pas si c'est un regret pour toi, mais en tout cas, Jeanne a l'air complètement épanouie et c'est ce qui compte.

Sarah 24/01/2008 20:22

j'ai allaité mes 3 enfants le premier 6 mois car je pensais qu'il fallait arreter quand il mangeait c'était pas vraiment parler a l'époque ! vla 24 ans .

scar_ab 25/01/2008 08:53

Comme quoi chaque naissance est une expérience unique, même quand on a plusieurs enfants.