Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

De trois choses, l'une...

... soit Milan est fan inconditionnel d'un célèbre groupe suédois et il réclame sans cesse et avec beaucoup d'enthousiasme qu'on lui fasse écouter ses titres favoris : "Abba ! Abba ! Abba ! Abba ! Abba !"

... soit c'est un contestataire en herbe qui consacre une majorité de son temps libre à militer pour la bonne cause : "A bas la sieste ! A bas le saucissonnage dans la combinaison d'hiver ! A bas le ficelage dans le siège-auto ! A bas les temps de préparation du biberon trop longs !..."

... soit il a très très envie de voir sa mamie : "Baba ! Baba !" qui fait la sourde oreille parce qu'elle ne souhaite pas qu'on l'appelle ainsi (tant pis pour elle, on aurait pu dire que c'était son premier mot...).

On ne sait pas très bien, mais quoi qu'il en soit, Maman, elle, crie haut et fort : "A bas les bébés qui papotent dans leur lit après la tétée de 6h (autant dire à l'aube) et obligent ainsi leur mère (dont ils partagent la chambre) à finir sa nuit dans le canapé ! A bas ! " A chacun son combat...
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Nanie

Femme de prof, mère de deux Scarabouils et d'une Grenabée, je dépose ici les aléas et anecdotes qui feront les souvenirs de notre vie de famille
Voir le profil de Nanie sur le portail Overblog

Commenter cet article

Poélise, maman d'Alix 13/04/2008 21:47

et si "Baba" c'était pour Bastoche ? 

scar_ab 19/04/2008 18:13


Ah tiens, pourquoi pas ?


France 12/04/2008 21:33

Peut-être est-ce les 3 en même temps !! ;-) En tout cas, pas cool de finir la nuit dans le canapé, mais il y en a un autre qui doit être content, non ??Pour Jeanne, on se posait un peu la même question pensant que ça voulait dire "papa", puis peut-être "à bras" ou enfin "à boire". Mais aucunes de ses possibilités ne nous convient vraiment. Attendons encore un peu pour savoir...

scar_ab 19/04/2008 18:13


Celui qui est content, c'est Bastoche qui peut ainsi finir sa nuit sur le canapé, lui aussi. Comme quoi le malheur des uns...