Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Heureux propriétaires

En mars, nous avions visité, re-visité, contre-visité et re-contre-visité un appartement qui nous avait fait dire en le voyant pour la première fois : "il nous le faut !". Après mure réflexion et moult calculs compliqués, nous avions finalement fait une proposition qui fut acceptée. Ouf ! quoique...

Toujours est-il que la vente s'est conclue cet après-midi. Sitôt les clés en poche, sitôt rendus dans notre nouvel intérieur (quoique pas si tôt que ça, les contre-temps s'étant accumulés, mais ceci est une autre histoire...) pour vérifier qu'il était toujours aussi bien, aussi beau, aussi grand,... aussi crado !!!

Evidemment, nous ne l'avions jamais vu vide et il était même carrément sur-meublé il y a trois mois. Vide, il nous a paru aussi bien et même plus grand. Mais vide, les détails sournois nous ont aussi sauté aux yeux. Et après examen minutieux de tous les recoins, nous pouvons affirmer sans le moindre doute possible que les propriétaires précédents étaient de vrais souillons (voire pire) ! Comme quoi il ne faut pas se fier aux apparences ni croire que tous les postes à responsabilité de la fonction publique sont forcément occupés par des gens rigoureux (mais ceci est aussi une autre histoire...).

Dans le désordre et non exhaustivement, nous avons trouvé : un interphone cassé, des vieux restes de papier-peint et peinture dépareillés dans le cellier ; un pot, un réducteur de toilette et une lunette de toilette fossilisés dans un conduit de tuyauterie ; dans la cuisine : une râpe à fromage avec du vieux fromage sec dessus, un batteur électrique enduit de farine et d'oeuf, des paquets de pâtes et de riz ouverts, des chaises défoncées... autant dire qu'ils avaient eu la flemme d'emmener le tout à la déchetterie. Merci pour la surprise !

Côté déco, nous savions que nous aurions tout à refaire avant d'emménager mais là aussi, que de surprises sous la couche de papier la plus récente ! Nos estimations du temps à passer et de l'argent à dépenser ont d'ores et déjà été revues à la hausse. Pour l'anecdote, nos charmants vendeurs étaient à ce point attachés aux finitions qu'ils avaient refaient eux-mêmes les faces de tout mais... pas les côtés ! Par exemple, pour mettre les meubles de cuisine à leur goût, ils avaient collé du papier sur les portes de tous les éléments de telle sorte qu'on voie le nouveau papier de face mais la couleur originale sur les côtés...

En somme, que de travail en perspective ! S'y attèlent : mari, parents et beaux-parents. Milan, Bastoche et moi les soutenons moralement et inspectons les résultats.
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Nanie

Femme de prof, mère de deux Scarabouils et d'une Grenabée, je dépose ici les aléas et anecdotes qui feront les souvenirs de notre vie de famille
Voir le profil de Nanie sur le portail Overblog

Commenter cet article

France 13/07/2008 21:42

Malheureusement, les mauvaises surprises sont fréquentes dans ces cas-là. Et les travaux toujours plus important que prévus.Bon courage pour tout remettre en état, mais c'est un plaisir après d'avoir de belles pièces toutes refaites.