Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aline* vs Ike*

Si jamais je me décidais un jour à publier des photos de notre nouvel intérieur (au cas où par miracle mon appareil-photo re-fonctionnerait ou qu’un nouveau me tomberait du ciel…hein, Papa Noël ?), l’on pourrait constater aisément qu’en fait, nous vivons dans un appartement-témoin du catalogue Ike*.

Par chez nous sévit une querelle permanente opposant les pro-Ike*
(comme nous) et les anti-Ike* farouches (comme la mère de Jipette) se proclamant par principe pro-Aline*.

Comme on n’est pas sectaire
(en tout cas, pas tout le temps) et qu’on recherchait une suspension pour la chambre de Milan, on s’est aventuré un samedi chez Aline*… Comme en général, on ne s’arrête pas à la première mauvaise impression, on est passé outre le fait que le magasin soit calqué grossièrement sur celui d’Ike*, la convivialité en moins. Nous avons parcouru les allées, trouvant peu de choses à notre goût et beaucoup de choses qui n’étaient pas à celui de notre portefeuille. 

Après un long moment passé au rayon luminaires
(où nous avons trouvé une applique pour l’entrée, non prévue au programme), nous avons finalement choisi pour Milan mais sans grande conviction une boule en verre dépoli blanc, l’idée étant d’y mettre une lampe de couleur pour égayer un peu. Premier désappointement à l’installation : le système est plutôt compliqué et pas pratique du tout. Deuxième déception : l’ensemble de fixation s’avère peu résistant et se déforme au deuxième tour de tournevis… Mais après une bonne demi-heure d’énervement et de jurons à répétition, la suspension est accrochée et le résultat, plutôt joli. Il est tard, tout le monde va se coucher...

Mais dimanche matin, quand Papa s’en vient chercher Milan qui se réveille, c’est une troisième et fatale dernière déconvenue : la boule, fissurée, ne tient plus qu’à un fil
(au sens propre !)... pile au-dessus du tapis de jeu du bébé... Petite frayeur a posteriori et grosse colère immédiate contre Aline*. Comme nous agissons quelquefois en même temps que nous réfléchissons, nous avons jeté l’objet de notre rage à la poubelle en même temps que nous envisagions d’aller dire ses quatre vérités à Aline*. Mais la preuve n’était déjà plus accessible...
 

Résultat : on cherche toujours une suspension sympa pour Milan et on est définitivement anti-Aline* qui cherche à tuer les enfants !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Nanie

Femme de prof, mère de deux Scarabouils et d'une Grenabée, je dépose ici les aléas et anecdotes qui feront les souvenirs de notre vie de famille
Voir le profil de Nanie sur le portail Overblog

Commenter cet article

France 14/11/2008 21:46

Je ne connais ni l'un ni l'autre, mais le deuxième vient d'ouvrir pas loin de chez nous, on ira sûrement y faire un tour après Noël (histoire que la foule désemplisse un peu).En tout cas, je comprends votre colère et finalement, la première impression est souvent la bonne.

scar_ab 14/11/2008 22:47



Lorsqu'il a ouvert à l'entrée de notre ville, le magasin a attiré tellement de monde que la circulation alentour a été "réorganisée" et certaines rues carrément barrées pendant au moins 3
semaines aux heures d'affluence. Complètement hallucinant !