Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gran Torino

Il y a tellement longtemps que je ne sais plus quand, nous avons vu Gran Torino, dont la rediffusion dans notre cinéma de quartier réveille mes souvenirs (quand même pas si vieux). De et avec Clint Eastwood, ce film ne pouvait être que bien, au moins. Il est juste excellent.

Le héros (Clint Eastwood) est un vétéran de la guerre de Corée, inflexible, aigri, sans illusion mais plein de préjugés sur la nature humaine en général, ses fils et ses voisins "jaunes" en particulier. Il ne vit en bonne entente qu’avec sa femme et son chien mais sa femme vient de mourir, ce qui fait de lui une sorte de reclus qui n’échange avec personne (ou alors, pas des politesses). Son quartier, où il vit depuis des décennies, est peuplé d’immigrés asiatiques qu’il exècre (cf son passé de soldat) et soumis à l’emprise grandissante des gangs.

Il a pour voisins une famille Hmong parfaitement honorable mais suspecte par définition pour lui. Le fils de la famille est un gars plutôt timide mais sympa, qui ne demande rien à personne mais se fait harceler par ses cousins, membres d’un gang, qui le poussent à voler la voiture de collection de Clint Eastwood (je ne sais plus le nom de son personnage, Walt peut-être…) – les inconscients !
Défendant sa Gran Torino contre le gang comme si elle était sa fille, il va devenir une référence vénérée dans son quartier, prenant sans s’en rendre compte son jeune voisin sous son aile, et par extension sa sœur, et le reste de la famille. Il gardera ses préjugés racistes et ses vieux principes rigides tout en se liant d’amitié avec ce peuple qu’il détestait sans le connaître vraiment, et même en devenant plus intime avec eux qu’avec ses propres fils.

Plein de bons sentiments, finalement, mais sans sombrer ni dans le pathos, ni dans le mielleux. Des réactions normales de gens normaux, parfaitement crédibles. Et Clint Eastwood, de plus en plus parfait (si c’était possible). L’acteur vieillit, assume son âge, son jeu se bonifie. Et comme réalisateur, toujours aussi juste. On aurait presque envie de le revoir une seconde fois.
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Nanie

Femme de prof, mère de deux Scarabouils et d'une Grenabée, je dépose ici les aléas et anecdotes qui feront les souvenirs de notre vie de famille
Voir le profil de Nanie sur le portail Overblog

Commenter cet article

caloue 05/06/2009 13:47

je voulais aller le voir et j'ai pas eu le temps, mais j'ai toujours envie

scar_ab 06/06/2009 22:42


Je ne suis pas très objective mais je t'encourage à le voir dès la première occasion.


France 30/05/2009 12:13

On vient de voir et revoir 2 de ces films dernièrement (Mystic River et Minuit dans le jardin...), et franchement, Clint Eastwood est un sacré bon réalisateur. Celui-ci ne me parlait pas plus que ça quand il est sorti, mais après avoir revu les 2 précédemment cités, je crois qu'il me tenterait bien quand même. Ta critique ne fait que renforcer cette envie.

scar_ab 06/06/2009 22:44


Je viens de voir aussi Mystic River que j'avais enregistré... encore un film terrible ! Mais comment fait-il pour être toujours aussi innatendu ?