Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Repos forcé : adaptation immédiate

Le repos forcé a donc pris effet immédiatement (ou presque), favorisé par un mari gentil mais troublé par une pile électrique un enfant débordant d'énergie.

Or, se trouve parmi les activités interdites : s'occuper du Scarabouil Ier à temps plein (mouais...) mais parmi les activités autorisées : s'en débarrasser l'emmener à la halte-garderie, à 5 minutes à pied (parce qu'il faut quand même que je prenne l'air pour ne pas sentir le renfermé). Pour permettre à Maman de s'occuper de lui juste ce qu'il faut, sans prendre de risque, l'utilisation du marche-pied a donc été immédiatement généralisé : pour monter dans le lit et en descendre, pour accéder à la table à langer, pour se laver au lavabo... Même pas eu besoin d'expliquer quoi que ce soit, l'engin a été immédiatement adopté : c'est vraiment trop rigolo de faire toutes ces choses tout seul. Maman apprécie aussi. Et pour faire le trajet jusqu'à la halte-garderie, la poussette a repris du service (afin d'éviter tout "Maman, porte !" intempestif en cours de route que Maman devrait refuser, ce qui donnerait lieu à des fâcheries), dans laquelle il grimpe tout seul également.

Une fois l'enfant confié aux bons soins de ses puéricultrices, Maman est rentrée préparer le linge à repasser pour la gentille dame qui s'était rendue disponible immédiatement pour l'aider. Elle s'est ensuite attelée à l'organisation de son nouveau bureau avec en vrac : une bouteille d'eau, le téléphone fixe, le mobile, l'ordinateur portable, un bouquin, son vieux coussin de grossesse, trois oreillers et un chien (cantonné au tapis devant la porte-fenêtre, à son grand désespoir...). 
Après deux coups de fil et un tour sur Internet, elle s'est finalement endormie, bercée par le psscht ! du fer à vapeur. A son réveil, elle a repris le cours d'une lecture abandonnée à la fin des vacances. C'est ainsi que les 2 heures minimum d'alitement matinal prescrites par la sage-femme se sont étirées en 2h30. Premier essai réussi. Si ce n'est la difficulté à trouver une position confortable...
Les 2 heures minimum d'alitement après-midal (je manque de vocabulaire, là) se sont muées en presque 3 pour cause de sieste sur le canapé, après quand même deux heures à tourner en rond. Je voulais changer d'environnement pour ne pas m'ennuyer justement et pouvoir regarder un film. Mais manifestement, le clic-clac n'est pas un lieu de repos idéal. Ajoutons à cela que c'est forcément quand on est obligé de ne rien faire qu'on a envie de faire plein de choses...

Demain donc, retour dans la chambre avec les mêmes activités ; de la musique, et de quoi nourrir et exercer mon intellect en plus et, dès que possible, un tricot pour dérouiller mes doigts. Et peut-être les téléphones en moins (parce que le monde peut très bien tourner sans  moi, et réciproquement).
Je pense que ça devrait le faire, finalement.
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Nanie

Femme de prof, mère de deux Scarabouils et d'une Grenabée, je dépose ici les aléas et anecdotes qui feront les souvenirs de notre vie de famille
Voir le profil de Nanie sur le portail Overblog

Commenter cet article

Aurelie 25/09/2009 13:51


Je confirme que c'est toujours quand on est obligé de se reposer qu'on veut le plus bouger ! j'ai été mise au repos à 31sa pour ma première grossesse, là pour la 2e je croise les doigts pour que je
ne sois pas arrêtée (m'enfin avec une louloute pleine de vie, je doute que j'échappe à qq contractions trop prématurées...!)
Bon courage pour la dernière ligne droite !


caloue 24/09/2009 22:54


tu vas voir qu'on y prend vite gout !


M-C 23/09/2009 20:35


Au moins, Bastoche n'est plus tout seul, il devrait se remettre bien vite de sa déprime.


France 22/09/2009 22:26


J'espère que le repos forcé se passera toujours aussi bien et que le rythme rapidement pris réussira à tenir jusqu'au bout. Moi, personnellement, je crois que ça ne me le ferait pas du tout de
rester alitée comme ça à ne rien pouvoir faire sachant qu'il y a justement tant à faire. Finalement, pour nous, bébé2 prend peut-être effectivement le temps que Jeanne grandisse un peu plus.


scar_ab 23/09/2009 13:57


C'est sûr, la situation est assez frustrante. Mais il faut bien que j'en prenne mon parti et me trouve des occupations. Sinon, mon moral va vite baisser et ce ne
sera pas bon non plus...