Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jour 1 : Djerba - Medenine - Matmata

Après une nuit à Djerba dont nous n'avions rien vu d'autre que le club où nous logions, nous voilà partis en 4x4, de bon matin, avec tout plein d'inconnus, qui se demandent, comme nous, ce qui les attend.
Direction : Medenine, ses ghorfas et son souk (20 min d'arrêt pour les toutous-ristes*).
Pour y accéder, nous passons par une voie "dite Romaine" (cf le Guide du Routard) reliant l'île au continent. Mais dite seulement car en vrai, elle n'est pas Romaine du tout (dixit notre guide, très véhément). D'ailleurs, nous allons très vite apprendre que tout ou presque est faux ou pas vraiment vrai dans le Guide du Routard. De honte, ceux de nos compagnons de voyage qui possédaient ce manuel ne l'ont plus jamais consulté que dans le secret de leurs chambres d'hôtel à l'abri du courroux de notre guide...

Seconde étape de la journée : Matmata. C'est là que nous déjeûnons et passerons la nuit. L'hôtel est perdu au milieu de nulle part. Nous avons un long après-midi à passer... "On peut aller se promener quelque part ?" "Où ? Il n'y a rien à voir ici et de toute façon, la nuit arrive vite !" Ah ?... Bien... Bon... Bah... Quoi qu'il en soit, le panorama nous laisse abasourdis et nous nous complaisons à sa contemplation.

Nous visiterons tout de même ce qui fait la renommée interplanétaire du site : les maisons troglodytes entièrement creusées dans la roche. Très impressionnant à voir, sachant que certains y vivent quotidiennement. Très ingénieux. Les maisons sont toujours sur le même modèle : une "cour" centrale à ciel ouvert cernée de cellules plus ou moins spacieuses, creusées à même la roche : des chambres, une cuisine, une bergerie même... En hauteur, un garde-manger, un grenier accessible par une corde à noeuds (sportives, les ménagères de Matmata !). Sur le plafond (comment dire autrement ?) de la demeure, au sommet de la colline, un système de récupération de l'eau de pluie. Simple, efficace, vital.
Pour bien finir la journée, nous nous promenons à travers l'hôtel (qui semble une véritable petite ville) sous une nuit claire et étoilée bonne averse !!
Se faire mouiller par la pluie dans le désert, ça, c'est fait ! Quel est le prochain défi ?

*copyright Christelle R., une co-passagère. 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Nanie

Femme de prof, mère de deux Scarabouils et d'une Grenabée, je dépose ici les aléas et anecdotes qui feront les souvenirs de notre vie de famille
Voir le profil de Nanie sur le portail Overblog

Commenter cet article

France 17/01/2007 11:00

Très bonne l'expression "toutous-ristes".