Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jour 5 : la Grande Désillusion

De bon matin, visite à pied de la Medina de Tozeur, une sympathique manière de commencer la journée. Le seul bon moment de la journée pour être honnête. Car nous avons passé le reste du temps en voiture, pratiquement sans arrêt autre que pause-café, pause-pipi et pause-déjeuner. A force de nous persuader que la principale étape prévue au programme nécessitait bien trop de kilomètres en comparaison de son intérêt très limité, notre guide a gagné : nous n’avons absolument rien vu de notable ce-jour-là.
 
Nous avons bien passé 10 minutes à nous dégourdir les jambes entre de petites dunes consolidées. C’est assez amusant à voir : de loin, elles paraissent vraiment solides (on peut d’ailleurs grimper dessus), mais si on passe seulement la main dessus, un nuage de sable s’envole aussitôt.
 
Nous avons déjeuné à Gabes où nous avons pu voir la mer. Le contraste est saisissant quand on vient de passer plusieurs jours avec du sable à perte de vue. Nous avons ensuite repris la route, mornes, en direction de l’île de Djerba, que nous avons rejointe en bac.
 
Arrivés devant l’hôtel (avec au moins 2 heures d’avance – cf. escale zappée), nous avons été largués par-dessus bord, comme de la marchandise. A peine le temps de prendre nos sacs que le chauffeur était déjà loin, sans un regard, sans un au revoir. Ce n’est pas que je me fus particulièrement attachée à lui en 4 jours, mais je suis quelqu’un de poli, moi… et nous n’étions pas au bout de nos déconvenues. Des problèmes d’hôtel, de chambre, d’interlocuteurs à l’enthousiasme surjoué ou au contraire, au mépris flagrant…
 
Nous étions le 31 décembre. Nous étions fatigués mais obligés de « faire la fête » puisque  repas unique (et compris dans la demi-pension) au restaurant, l’alternative étant sandwich hors de prix dans la chambre, même pas au calme puisque vacarme de la fête au loin.
 
Il nous restait encore une journée, sur laquelle nous fondions tous nos espoirs de quitter le pays sur une note positive…
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Nanie

Femme de prof, mère de deux Scarabouils et d'une Grenabée, je dépose ici les aléas et anecdotes qui feront les souvenirs de notre vie de famille
Voir le profil de Nanie sur le portail Overblog

Commenter cet article

France 10/02/2007 18:10

Si j'ai bien compris, les déconvenues du jour ne sont pas rattrapées par la beauté des paysages qui m'impressionne toujours autant.J'imagine votre déception : se retrouver si loin, dans un décor quand même sympathique et rien qui suit derrière.En tout cas, les photos son super bien prises, on n'imagine pas les défaillances citées dans l'article. ;o))