Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des petites joies de l'administration...

Ce n'est pas parce qu'on est condamné au repos forcé qu'on est forcément à l'abri des petits tracas administratifs, loin de là...

Anecdote n°1 : la sécurité sociale
Arrêtée depuis le 22 septembre, je reçois le 25 une lettre de mon centre de sécurité sociale datée du 23 (vous suivez ?), faisant suite à la déclaration d'arrêt faite par mon employeur et me réclamant une copie de mon arrêt de travail (sans quoi, pas d'indemnités, normal). Comme mon employeur avait déjà son exemplaire depuis le 22 et que ceux destinés à la sécu avaient été déposés le 23, j'ai appelé la plate-forme téléphonique (parce qu'évidemment, les personnes qui s'occupent de nos dossiers sont intouchables...) pour les avertir qu'ils avaient déjà les papiers demandés et que nos courriers avaient dû se croiser. Mal m'en a pris puisque ce que je croyais être une simple formalité s'est subitement mué en un dialogue de sourds complètement absurde avec la très impolie dame incompétente que j'ai eu l'immense chance d'avoir au téléphone.
Pour commencer, elle a tenté de me démontrer que mon employeur avait déclaré mon arrêt de travail avant même d'avoir les papiers officiels, c'est-à-dire avant que moi-même sache que j'allais être arrêtée ! Déjà très fort ! Ensuite, elle m'a gentiment demandé ordonné de lui lire la fameuse missive. Conclusion : 
Elle :  "Je ne vois pas ce que vous ne comprenez pas. On vous demande votre arrêt de travail, vous devez l'envoyer !"
Moi : "Je ne vois pas ce que vous ne comprenez pas. Ils ont déjà mon arrêt de travail. J'appelle juste pour me le faire confirmer."
Elle : "C'est pas possible puisqu'on vous le demande !"
Moi : "Si, c'est possible puisque leur lettre date du jour où mon mari a déposé mon arrêt de travail. Les deux courriers ont dû se croiser..."
Elle
(après la troisième itération du dialogue ci-dessus) : gros soupir... marmonne "Il y a des gens qui ne comprennent vraiment rien !" (version édulcorée de ce que je n'étais pas censée entendre...).
S'ensuit un long silence... et au moment où je m'inquiète de savoir si elle ne s'est pas pendue avec le fil de son téléphone, je l'entend me hurler à l'oreille :
"Vous avez un peu réfléchi ? vu les dates, c'est sûr que les deux courriers se sont croisés et je vois dans votre dossier que votre arrêt a bien été reçu et enregsitré !"
Moi
: gros soupir... "c'est ce que je m'évertue à vous expliquer depuis un quart d'heure..." mais c'est en vain puisqu'elle a déjà raccroché, excédée...

Anecdote n°2 : le laboratoire (toujours et encore)
Le matin de mon rendez-vous fatal avec la sage-femme qui m'a assignée à résidence, j'étais allée faire faire des analyses au laboratoire. Progressivement rendue à l'évidence de mon incapacité à aller toute seule chercher les résultats, j'ai commissionné mon cher mari... qui m'en veut encore... car il a dû batailler ferme, parlementer, négocier... pour arracher la précieuse enveloppe, cachetée et tamponnée, ultra-confidentielle-top-secret-classée-défense... qui dit seulement que je ne suis toujours pas immunisée contre la toxoplasmose (damned ! quel secret ! il n'était pas au courant...).
Visiblement l'argument "Ma femme enceinte est alitée et ne peut pas se déplacer" n'est pas une excuse valable... Je ne m'étendrai pas sur le fait que toutes les autres fois où cette même situation s'était présentée, il n'y avait eu aucune difficulté...
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Nanie

Femme de prof, mère de deux Scarabouils et d'une Grenabée, je dépose ici les aléas et anecdotes qui feront les souvenirs de notre vie de famille
Voir le profil de Nanie sur le portail Overblog

Commenter cet article

Ju 11/10/2009 10:33


Ah la sécu... Je crois que je serais restée moins zen que toi... Alors bravo à toi!


scar_ab 12/10/2009 08:12


Fut un temps où j'étais moins zen... maintenant, je préfère faire le dos rond : ça n'arrange pas plus vite les choses mais au moins, ça ne les empire
pas...


caloue 10/10/2009 14:05


pour Abbygaëlle je n'ai toujours pas reçu l'attestation de carte vitale, alors que nos cartes vitales sont à jour. sans cette attestation je ne peux l'inscrire sur ma mutuelle... En les appelant
hier, ils vont m'en envoyé une nouvelle qui arrivera dans une semaine, et pour mon mari et bien il doit faire lui-même la nouvelle demande parce que sans numéro de sécurité social il n'est pas
possible de le retrouver dans la base de donnée, alors que mon mari vit au même endroit que moi ! pff y a des jours je m'agace !


scar_ab 11/10/2009 07:00


Comme quoi je ne suis pas la seule à me heurter à un mur d'incompréhension. Ca me rassure mais ça ne me réjouit pas pour autant car c'est fou ce que ce genre de
détail peut être embêtant au quotidien.


France 09/10/2009 21:54


On va finir par croire que tu inventes toutes ces histoires, car c'est toujours à toi que ça arrive. ;-)
En tout cas, comme si ça ne suffisait pas d'être alitée, il faut aussi que tu supportes tous ces tracas administratifs. Finalement, mieux vaut être en bonne santé, c'est encore bien comme ça qu'on
a le moins de soucis. ;-)


scar_ab 10/10/2009 08:08


Tout est vrai, juré craché !
Alors soit je suis une inadaptée chronique au système français (pourtant je fais plein d'efforts pour faire tout bien), soit je suis trop directe avec mes interlocuteurs qui du coup, se braquent
(sont vraiment susceptibles...), soit je suis victime d'un complot : mon nom a été choisi au hasard sur la longue liste des administrés et on a écrit à côté : "à faire devenir chèvre.
Systématiquement." (mais c'est de l'ordre de l'improbable... enfin, j'espère...)