Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fête du sport

Nous n’avons pas de chance.
Nous n’avons pas de chance car nous avons un grand Scarabouil qui ne fait plus de sieste depuis l’âge de 2 ans. La sieste s’est donc muée en un temps calme après le repas de midi, qui n’a de calme que le nom. En effet, dans le meilleur des cas, le Scarabouil joue tranquillement dans sa chambre mais à volume sonore croissant, tant il vit ses jeux à fond. Dans ce meilleur des cas, Papa & Maman peuvent vaquer à leurs propres loisirs, notamment regarder les films enregistrés qu’ils n’ont pas eu le temps de visionner la semaine. Toujours dans ce meilleur des cas, le temps calme, chacun chez soi, peut durer une heure, voire plus.
Mais dans la plupart des cas, il faut bien l’avouer, l’état de grâce ne dure pas plus de 20 minutes et les parents doivent renoncer à se la couler douce pour s’occuper de leur marmaille.

C’est ainsi qu’en ce 1er mai, jour consacré de la glandouille s’il en est, à peine installés dans le canapé, les parents ont été vivement invectivés par leur grand : « Allez, éteignez la télé, je veux faire du sport, moi ! »

Non, nous n’avons vraiment pas de chance ! Non seulement notre fils de 4 ans et demi ne fait pas de sieste, mais au lieu de regarder la téloche tranquillou en famille, il préfère faire du sport !! Ce n’est pas un peu le monde à l’envers ?

Bref, il a bien fallu écourter notre pause pour le contenter (d’autant qu’arrivera assez tôt l’époque où il restera scotché à un écran quelconque, d’ordi ou de jeu vidéo, trop longtemps à notre goût). Au programme de l’après-midi : rollers en binôme avec Papa
120501-02.jpgpuis vélo & tricycle au lever de la sieste du petit frère, Maman étant assignée au poussage de tricycle. Parce que contrairement à ce que les photos laissent à penser, le mini-Scarabouil ne pédale pas. A peine consent-il à tourner le guidon dans les virages.
120501-01.jpg120501-05.jpg
Le grand, quant à lui, est à l’aise en roller : pas besoin d’aide pour avancer (selon une technique toute personnelle) et maîtrise parfaite des chutes.
120501-03.jpg120501-04.jpg
Le vélo étant acquis depuis longtemps, nous avons décidé d’ôter les petites roues (qui sont plus souvent une contrainte qu’une aide, il faut bien le dire) mais c’était sans compter la mauvaise volonté de l’apprenti-cycliste qui avait décidé que ce n’était pas son jour pour le sans-roulette. Malheureusement pour lui, à tête-de-cochon, têtes-de-mule x2, maintenant qu’on les a enlevées, on ne les remettra plus !
120501-06.jpg

120501-07.jpg
Suite au prochain épisode, donc…

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Nanie

Femme de prof, mère de deux Scarabouils et d'une Grenabée, je dépose ici les aléas et anecdotes qui feront les souvenirs de notre vie de famille
Voir le profil de Nanie sur le portail Overblog

Commenter cet article

Laure 04/05/2012 15:58


Alors, il a retenté le vélo??

scar_ab 05/05/2012 07:33



Pas encore... son projet immédiat est de nous présenter un spectacle. Il nous en parle depuis 3 jours !



Coco 02/05/2012 22:22


Vous auriez eu tord de vous priver d'un si beau soleil hier...surtout quand tu vois la météo aujourd'hui! Bravo pour le roller, Milan se débrouille super bien (et toi tu tremble moins?) et hate
de lire la suite pour le vélo! Au prochain dimanche???

scar_ab 05/05/2012 07:32



Maintenant, je le laisse faire du roller les yeux fermés (ou presque), surtout qu'il maîtrise bien ses chutes. Lui n'est pas moi, j'aurais pu m'en douter ;-)
Du vélo à nouveau ce week-end, si le temps le permet. 



France 02/05/2012 13:58


J'ai toujours pensé que la sieste était mal faite. C'est quand ils sont en âge de ne plus la faire qu'ils y trouvent un intérêt. En tout cas, je comprends que ce soit difficile pour vous. Chez
nous, on essaie de faire comme à l'école vu que l'école les fait encore se reposer. Du coup, c'est une demie-heure au lit (et il arrive encore une fois sur dix qu'elle s'endorme) et après elle
peut venir dans le salon avec nous. Souvent, elle enquille sur un dessin animé, donc ça peut aller mais ça arrive qu'elle ait besoin que papa ou maman s'occupe d'elle.
Sinon, ton article me conforte dans l'idée d'acheter des rollers à Jeanne, surtout si le soleil veut bien s'installer un peu. Quant aux roulettes, nous, on tâte le terrain mais ça n'a pas l'air
de susciter une quelconque envie de la part de Jeanne. ;-)

scar_ab 02/05/2012 22:03



S'il refait la sieste un jour, on ne s'en plaindra pas.
Je n'étais pas super pressée d'initier Milan aux rollers, mais c'est l'activité hebdomadaire choisie par son école ; je n'ai pas eu le choix. Le premier essai tout de suite après l'achat a été
laborieux et s'est terminé dans les pleurs mais au bout d'une séance à l'école, il ne jurait que par ça. Le vélo sans roulette suit le même schéma : d'abord on roupsète et on se lamente qu'on n'y
arrivera jamais... mais je suis sûre que dès la prochaine fois, ça ira mieux. 



Beki 02/05/2012 13:48


Ben dis donc, ça me fatigue rien qu'à te lire. Je me disais justement tout à l'heure en couchant mes filles que la sieste était une bénédiction et avait été créée pour que les parents puissent
tenir le coup. Alors, je me dis que purée, ça doit pas être facile sans! Et le soir, du coup, il se couche tôt ou même pas? Et à l'école, il dort ou pas?


Bises!

scar_ab 02/05/2012 21:56



Il est loin, le temps béni des siestes ! Nous sommes sur les genoux ! ;-)
Le soir, nous sommes intraitables : tous les mineurs doivent être au lit à 20h au plus tard, avec interdiction de franchir la porte du couloir. Qu'ils dorment ou non, on s'en fiche, du moment
qu'ils nous laissent tranquille !
A l'école, il n'y a pas de sieste pour les moyens. Mais déjà en PS, la maîtresse comptait sur les doigts d'une main les après-midi où il dormait vraiment...