Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La boc'

Sport populaire né au XIXème siècle, autrement appelé savate, sous l'impulsion de Michel Pisseux, exercé notamment par le Professeur Tournesol (ben quoi, ça vous étonne ?) et par... Papa qui, tout à l'enthousiasme de sa passion nouvelle, essaie d'initier ses son fils à cet art.
Ce dernier en a vite acquis les règles de base et les explique simplement : "mettre les manches (couramment appelées "gants") pour la boc' et baoum !"
Comment ça, c'est discutable d'un point de vue éducatif ?...
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Nanie

Femme de prof, mère de deux Scarabouils et d'une Grenabée, je dépose ici les aléas et anecdotes qui feront les souvenirs de notre vie de famille
Voir le profil de Nanie sur le portail Overblog

Commenter cet article

Nicolas 15/12/2009 06:59


 

Bonjour,


Je viens de découvrir votre blog il y a dessus des choses agréable à regarder.


A l'occasion venez voir ce blog, www.nicolaslizier.com je suis graphiste.


Je vous souhaite une bonne continuation sur votre site qui mérite d'être vu.


A bientôt


Nicolas graphiste à Montréal



Caloue, maman de Constantin et d'Abbygaëlle 09/12/2009 13:07


c'est rigolo un peu comme chez nous quand Constantin met nos 'caques' de moto...


scar_ab 10/12/2009 10:23



Ah oui, il doit avoir une belle allure avec un gros caque sur sa petite tête. Un futur motard ?...



France 06/12/2009 21:32


Voilà de quoi bien se défouler ! Tant que ce n'est pas sur le petit frère, ça va. Et puis, c'est bien de partager ses passions avec ses enfants, surtout quand ils l'accueillent aussi bien.



scar_ab 07/12/2009 20:12


Milan adore. On dirait même qu'il a déjà acquis quelques gestes techniques, à la grande fierté de son père.


flo 06/12/2009 19:26


Ils sont énormes ces gants ! Ca doit bien le faire marrer le Scarabouil ! Bizzz


scar_ab 07/12/2009 20:11



Les gants sont tellement grands pour lui qu'ils arrivent jusque sous ses bras, c'est pour ça qu'il appelle ça des manches.