Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lectures du mois de Juillet

Ce mois-ci j’ai battu un record au regard des années précédentes : j’ai lu 3 livres et des BD que je n’ai pas comptées.

La vie est facile, ne t’inquiète pas, Agnès Martin-Lugand

Suite directe du roman « les gens heureux lisent et boivent du café ». J’ai retrouvé les personnages avec plaisir et ressenti leurs émotions avec la même intensité que la première fois. L’intrigue est cousue de fil blanc mais on s’y laisse prendre avec plaisir. Suffisamment pour que je n’arrive pas à interrompre ma lecture le soir, malgré la fatigue et la conscience que lire jusqu’à pas d’heure quand on doit se lever tôt le lendemain matin pour bosser n’est pas du tout raisonnable.

Ecriture simple mais efficace !

Pourquoi les gentils ne se feront plus avoir, Stéphane Heska

Euh… je reste dubitative. Quant au titre, et quant à l’histoire. Je ne saurais dire si j’ai vraiment aimé lire ce roman qui se veut roman d’anticipation…

C’est l’histoire d’un gars a priori très introverti et trop gentil, transparent à son entourage, dont les collègues jouent de sa naïveté et qui supporte de moins en moins les injustices ordinaires de situations routinières. Dans son coin, il médite et réfléchit sur le sujet, prend des notes de ses analyses. Il finit par en discuter avec un de ses collègues, lui-même à la marge mais qui, au contraire du héros du récit, n’en a absolument pas conscience. Celui-ci s’empare de ses théories et lance un mouvement anti-mesquins/méchants de la vie courante, qui rassemblent de plus en plus d’adeptes et met à exécution des opérations punitives sur la voie publique.

Mouvement tellement improbable que son fondateur-malgré-lui s’en détourne lui-même très vite, alors on n’en voudra certainement pas au lecteur d’en faire autant.

Génutopium, Clothilde Henry & Khalid Jerrari

Bouquin retrouvé dans un vide-poche de ma voiture, écrit en couple par de jeunes auteurs que j’avais rencontrés lors d’une séance de dédicace il y a plusieurs mois. Histoire dans la mouvance des « Hunger Games » ou autre « Divergente », qui se laisse lire mais sent trop le réchauffé. Manque cruel d’originalité.

Pour ce qui est de l’écriture à 4 mains, honnêtement, je n’ai pas vu de différence de style. C’est plutôt harmonieux.

Lanfeust de Troy, Arleston & Tarkin

Série de BD complètement déjantée, très drôle, avec une idée délirante par planche. Je vous laisse vous faire votre opinion par vous-même.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Nanie

Femme de prof, mère de deux Scarabouils et d'une Grenabée, je dépose ici les aléas et anecdotes qui feront les souvenirs de notre vie de famille
Voir le profil de Nanie sur le portail Overblog

Commenter cet article

France 08/08/2017 15:04

Le premier roman (et donc celui dont il est la suite aussi) me tenterait bien, surtout si c'est facile à lire. Mais pas sûre d'avoir le temps en ce moment. Je garde les références sous le coude. ;-)
Lanfeust, j'en ai lu il y a bien longtemps. J'aime bien ce genre de BD. Dans le même genre il y a les trolls de Troy aussi. Et encore dans le même genre, il y a Lanfeust des étoiles. Enfin, Arleston a créé tout un univers de Troy. A découvrir...