Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Insatisfaction

C'est bien joli de se répéter qu'il faut s’efforcer de voir le bon côté des choses et/ou de pointer au moins un plaisir par jour, petit ou grand, pour éviter de sombrer dans la morosité, quand quelque chose ne va pas, il faut savoir le reconnaître également.
Cette semaine donc, qui vient de s'écouler, n'a pas été très satisfaisante, peut-être encore moins que la précédente. Insatisfaisante, au regard de la comparaison de la liste des choses que je voulais faire avec celle des tâches réellement accomplies.

Cette semaine, j'ai succombé à ce travers que je redoute depuis que je suis à la maison : je me suis laissé déborder, happer, par les tâches domestiques, qui m'ont pris beaucoup trop de temps. Jusqu'à présent, j'avais réussi à me laisser du temps pour travailler un peu chaque jour en me disant : "à partir de telle heure, je bosse pour moi." Mais ces jours-ci,pour une raison obscure, j'ai raisonné différemment en me disant : "je bosserai pour moi quand j'aurais fini telle tâche." Sauf que l'entretien d'une maison, tout le monde le sait, est une suite sans fin...

Bref. Au terme de cette semaine, je n'ai avancé ni sur mon projet personnel, ni sur mon activité de conseillère Guy Demarle, ni sur l'organisation de mon "bureau nomade", le vrai bureau de la maison étant celui du prof de Sciences Physiques, que je n'utilise que rarement. Et comme vous l'aurez constaté, je n'ai rien publié ici depuis deux semaines, alors que ce n'est pas l'inspiration qui manque.
Conclusion : comme le disait mon ancienne collègue, si ça continue comme ça, ça ne va pas pouvoir continuer !

Bien entendu, et heureusement, la semaine a été jalonnée de bons moments, notamment ce week-end. Accompagner les classes des enfants reste un plaisir : eux sont contents et moi profite de les voir évoluer par eux-mêmes hors du cercle familial et... de connaître enfin leurs enseignants qui n'étaient pour moi que des fantômes quand mes principaux interlocuteurs étaient les animateurs de la garderie, soir et matin. La Grenabée s'éclate toujours autant à la gym, et progresse. Son plaisir en ce moment : le livre du Bibliobus emprunté chaque semaine par l'intermédiaire de l'école. Pour elle, le lire chaque semaine constitue "ses devoirs". On a fêté l'anniversaire du Papa lundi soir, dans la joie et la bonne humeur, autour de la dernière galette de l'année.

Samedi, nous étions tous dispersés : la petite chez Mamie où elle passera la nuit, le grand encore en séance de travail en trinôme chez un voisin, le père à sa séance de canne, le moyen et sa mère en vadrouille malgré la bruine pour voir le forum "Manga" organisé à la médiathèque (but avoué de la promenade) et se laisser tenter, au moment de rentrer, par une exposition au titre joliment évocateur "Promenons-nous dans les bois" qui nous a aussi beaucoup plu, dans un genre très différent (visible gratuitement jusqu'au 16/02/2018, voir ici)

Aujourd'hui, le programme est encore bien chargé, laissant peu de place dans ma tête et dans mon emploi du temps pour faire avancer mes petites affaires personnelles [soupir] : pour le moyen, catéchisme le matin et anniversaire d'un copain de classe l'après-midi, pour la Grenabée, invitation à jouer et goûter chez une camarade et pour tous, déjeuner chez Mamie pour célébrer les anniversaires de Papi et Papa. Encore une journée bien remplie et qui s'annonce agréable mais encore une journée l’œil rivé à la montre. Il est prévu quand, le jour où chacun pourra vaquer à ses occupations sans devoir compter sur la disponibilité de ses parents ?

Et en plus, j'ai mal au dos [re-soupir]...

Exercice à la barre fixe
Il y a eu la chandeleur, aussi...
Calendrier réalisé collectivement par la classe de Grande Section
"Arbre aux palabres"

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Nanie

Femme de prof, mère de deux Scarabouils et d'une Grenabée, je dépose ici les aléas et anecdotes qui feront les souvenirs de notre vie de famille
Voir le profil de Nanie sur le portail Overblog

Commenter cet article

France 12/02/2018 10:40

Euh sinon, rien à voir avec l'article (quoique !), mais je n'arrive pas à accéder par le biais du lien de la newsletter et je ne retrouve pas sur le blog tes articles des derniers articles des lundis collectifs d'Alice et Zaza. (les 3 derniers a priori)

Nanie 13/02/2018 15:39

Tout simplement parce que je les ai retirés ; ils n'étaient pas terminés et j'ai manqué de temps pour revenir dessus...

France 11/02/2018 18:04

J'avoue qu'il me tarde un peu de retourner au travail pour ne plus avoir que les tâches ménagères à faire dans la journée car à la maison, je n'arrive pas à faire autre chose. C'est en effet une question d'organisation et il est important de s'y tenir, mais moi, je ne sais pas faire. C'est pour ça que le télétravail ne m'intéresse pas et que j'ai toujours eu du mal avec mes concours, car réviser à la maison et s'astreindre à rester à son bureau alors qu'il y a plein de choses à faire à côté, ça m'est impossible.

Nanie 13/02/2018 15:40

Je crois qu'il n'y a rien de plus difficile que de savoir travailler à la maison...

Laure BARAST 07/02/2018 23:45

Je suis sûre que je serais comme toi à ta place. C'est pour ça que j'ai la trouille de démissionner, peur de me retrouver engloutie sous les tâches ménagères sans réussir pour autant à m'occuper de moi. Cela demande organisation et discipline... Je suppose que ça demande aussi de s'adapter, de mettre en place un nouveau rythme... Courage!!!!

Nanie 10/02/2018 19:01

Heureusement,ce n'est pas tout le temps comme ça. Oui, il faut s'astreindre à une certaine discipline, se donner des horaires. Mais en étant à la maison, on a tendance (en tout cas moi) à se montrer plus disponible que de raison en cas d'imprévu pour les autres, ce qui plombe son propre programme. Je n'ai pas encore trouvé le bon rythme, mais j'apprends de jour en jour, petit à petit, j'identifie ce qui me convient ou pas. Il faut du temps, et donc de la patience.