Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Grand frère

Depuis une dizaine de jours, Milan est officiellement grand frère...
Nous appréhendions un peu sa réaction. Certes, nous savions qu'il était un enfant doué d'une capacité d'adaptation phénoménale, comme il nous l'a toujours démontré depuis sa naissance. Mais à force d'entendre de sordides histoires de régression et de rejet du nouveau-né par les aînés, nous nous posions quelquefois des questions.

Pour cause de pandémie de grippe A (H1N1), les visites étaient réduites au strict minimum à la maternité et carrément interdites aux enfants. C'est donc seulement au troisième jour de sa vie qu'il a enfin rencontré son petit frère... "Ooohh ! le bébé !" cri du coeur enthousiaste en se précipitant vers son père et le fameux bébé "Bébé 'steban !".

Depuis l'été, l'idée que Maman avait un bébé caché dans le ventre était bien intégrée. Aussi, de temps à autre, on soulevait le T-shirt de Maman pour voir... "Caché, bébé. Pas là." A l'automne, et surtout depuis l'arrêt de Maman, on faisait même des coucous, des papouilles, des guilis, des prouts (enfin, plein de trucs) au bébé. Et depuis qu'il est enfin là, on s'intéresse beaucoup au nouveau venu :
- on lui caresse parfois le ventre quand il pleure.
- on lui prête ses jouets : "Tiens, la vache... tiens ! tiens !" "C'est gentil, mais le bébé, il ne sait pas encore tenir les jouets tout seul." Le grand est perplexe...
- on lui tend des livres.
- on lui fait des câlins (sous le regard attentif de Maman... "Attention à sa tête !").
- on lui met les doigts dans les oreilles ou dans le nez (ben quoi, c'est drôle, non ?).
- on assiste au change ("Bébé encore caca !" eh oui, c'est son activité préférée en ce moment...).
- on appelle Maman quand il pleure pour qu'elle le nourrisse, selon des instructions précises : "Bébé mange... ce côté !"

De son côté, Esteban n'est pas en reste et s'applique à amuser son grand frère : sur la photo, il a le hoquet... et chacun sait que le hoquet (surtout chez les autres) a un potentiel hautement comique (qui fait hurler de rire Milan).

Reste que le grand a parfois du mal à comprendre que le petit ne sache rien faire par lui-même, ni jouer, ni rester assis sur le canapé, etc.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Nanie

Femme de prof, mère de deux Scarabouils et d'une Grenabée, je dépose ici les aléas et anecdotes qui feront les souvenirs de notre vie de famille
Voir le profil de Nanie sur le portail Overblog

Commenter cet article

Ju 24/11/2009 15:38


Felicitations!!!!!!!!!!!!!!!! Je suis si heureuse pour vous!! Plein de bonheur!


Caloue, maman de Constantin et d'Abbygaëlle 20/11/2009 18:03


chez nous la régression est venue bien plus tard, elle est vite passée parce qu'on lui a bien expliqué le rôle des grands, mais je ne l'ai eu qu'en septembre


scar_ab 21/11/2009 07:31


La régression à retardement... merci de nous prévenir, nous y serons attentifs.


Poélise qui couve 16/11/2009 22:17


A chouette petit frère, chouette grand frère ! l'inverse est juste aussi !
C'est super tout ça. Pourvu que ça dure !
Amitiés


scar_ab 17/11/2009 13:36



Evidemment, on n'échappera pas aux disputes quand le petit voudra prendre le jouet que le grand n'a justement pas envie de lui prêter mais ce serait génial s'ils restaient sur cette bonne lancée.



France 16/11/2009 17:35


A priori, au début, quand le petit ne sait rien faire justement, c'est là que les grands sont adorables avec. Mais dès que les petits commencent à faire autre chose que manger et dormir, la
jalousie pointe son nez. En même temps, il n'y a pas de raison que Milan échappe à ça, mais avec son caractère relativement facile, cela devrait quand même bien se passer. De toute manière, on en
reparlera, hein ?


scar_ab 16/11/2009 17:45


On en reparlera effectivement très bientôt dans un article où je montrerai que si Milan s'avère être un grand frère attentif, son comportement en général et envers ses parents en
particulier a subitement changé (et pas qu'en bien...)