Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

3 semaines

Petit bilan après 3 semaines d’école... Depuis le début, l’envie d’aller en classe est restée intacte malgré quelques petits couacs, et c’est une bonne chose.

Du côté de l’écolier, il a fallu un peu de temps pour s’habituer à ce nouvel environnement, ce nouveau rythme, cette nouvelle organisation, ces nouveaux camarades... Ce ne fut pas sans mal car les premiers jours ont été ponctués de quelques « accidents », l’enfant n’osant pas demander à aller aux toilettes, sous prétexte, notamment que l’ATSEM n’était pas gentille (admettons qu’il n’ait pas d’affinités avec elle, ça peut arriver...). Résultat : ce sont les parents qui se sont fait gronder par la maîtresse !
Pire : la vilaine maîtresse a déclaré à Papa que l’enfant était très renfermé... un peu fort, comme terme, et un peu catégorique, comme jugement, au bout de quelques jours de classe seulement (ce qui a beaucoup perturbé Maman à qui il en faut peu, certes...). D’autant qu’il est de notoriété publique familiale et amicale que le grand Scarabouil est un petit garçon réfléchi, qui a besoin d’une phase d’observation plus ou moins longue avant de se lancer dans une nouvelle aventure.
Bref, il fut décidé de ne plus le laisser à l’école l’après-midi (merci les mamies !) pour désamorcer les tensions qui pointaient. La maîtresse a salué l’initiative qui se révèle positive après maintenant deux semaines d’application. Tout le monde est plus détendu, l’hystérie et les cris stridents du soir ont même cessé comme par magie. Vendredi dernier, faute de mamie disponible, le Scarabouil a fait le grand schelem : garderie et école le matin, cantine et école l’après-midi sans souci aucun. Papa et Maman sont très fiers (il leur en faut peu, certes). Pour autant, c’est l’option demi-journée qui prime encore cette semaine.P9234422
Ce qui a l’air le plus dur pour l’enfant (et par conséquent pour Maman) reste la garderie du matin, fréquentée deux fois par semaine, où le Scarabouil n’a pas encore tout à fait ses habitudes. Pas de pleur ni de crise mais le câlin d’au revoir est plus long, les petits bras plus étroitement serrés autour du cou de Maman et les baisers plus appuyés... Mardi, pour la première fois, Maman n’a pas eu droit à son « coucou » à travers la fenêtre. C’est que ça va mieux.

Du côté des parents, il a fallu aussi 10 bons jours pour ne plus sentir « élèves » et endosser sereinement le rôle de « parents d’élève » responsables. C’est qu’elle nous impressionnait, cette maîtresse froide et distante qui ne prenait pas le temps de répondre à nos interrogations à la sortie de la classe ! Il aura fallu une petite missive de Maman et une conversation téléphonique pour débloquer la situation, une semaine tout juste après la rentrée (parents ch***ts, nous ? parents concernés !). Depuis, nous la trouvons vraiment super. Et depuis la réunion d’information de mardi, Maman est carrément fan ! Et elle espère que le grand Scarabouil partagera cet avis jusqu’à la fin de l’année.P9234428
Côté activités... mystère et boule de gomme ! On sait qu’il joue dehors (où il retrouve avec plaisir ses anciens copains de crèche) et dedans où il « joue dans [son] travail » (c’est du sérieux !) et qu’il aime manger à la cantine (des carottes tous les jours si on l’en croit...). On devine qu’il dessine et qu’il apprend des chansons et des comptines qu’il chantonne parfois chez nous. On sait qu’il fait des ateliers (mais de quoi ?) avec « Maëva jolie » (qui c’est celle-là ?!) et du vélo.
Finalement, on n’insiste pas trop pour qu’il nous raconte en détails car cela donne lieu à des récits étranges : « on a couru derrière la maîtresse avec un balai qui faisait comme ça » [ndlr : l’enfant illustre son propos en remuant du popotin]P9234433
Conclusion : l’enfant aime aller à l’école et travailler.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Nanie

Femme de prof, mère de deux Scarabouils et d'une Grenabée, je dépose ici les aléas et anecdotes qui feront les souvenirs de notre vie de famille
Voir le profil de Nanie sur le portail Overblog

Commenter cet article

Pascale, Eléa et Faustine 29/09/2010 22:27



Elle est quand même un peu gonflée la maitresse, de dire qu'il est très renfermé après seulement 3 semaine, surtout quand on sait comme ça peut être dur au début, l'école...



scar_ab 01/10/2010 21:17



Ah non, c'est au bout de 3 jours qu'elle a dit ça au papa, ce qui nous a beaucoup contrariés. Heureusement, tout est rentré dans l'ordre.



coco 28/09/2010 21:31



C'est une adaptation tout en douceur et le petit loulou trouve petit à petit ses marques et c'est normal il est tout jeune. Mattéo a eu les mêmes petits couacs l'an dernier et comme il avait
en plus un retard de language, j'ai été rapidement convoquée par la maitresse...(par timidité, il n'a pas dit un mot pendant les 2 premiers mois...). et au final, il a passé une excellente année.
Et je vois que ce sont tous les mêmes, de véritables petits cachotiers et pour nous mamans hyper curieuses, c'est parfois rageant! biz



scar_ab 01/10/2010 21:15



2 mois, c'est long ! Pas facile de trouver sa place et de s'imposer dans la masse d'une trentaine d'enfants... L'important c'est qu'ils arrivent à y trouver leur plaisir, tôt ou tard.



Caloue, maman de Constantin et d'Abbygaëlle 25/09/2010 12:35



je vois que la rentrée s'est passée avec adaptation ! le mieux c'est que ce soit rentrée dans l'ordre, et c'est une bonne solution quand on peut le faire de passer par des demi-journées. de notre
côté, c'est vrai que nous n'avons pas d'informations sur ce qu'il fait.



scar_ab 25/09/2010 19:16



A cet âge, c'est dur d'avoir un récit cohérent et structuré de ce qui s'est passé dans la journée. Par exemple, à la réunion, j'ai compris le fin mot d'une histoire de caresses... il s'agissait
en fait de "caresser" une feuille de papier avec la main pleine de peinture.



Poélise 23/09/2010 22:41



Tu me fais marrer ! j'adore !!!



France 23/09/2010 21:55



Apparemment, il a fallu du temps à tout le monde pour s'habituer à cette nouvelle situation. Et le temps semble bien faire les choses...


Pas facile les relations avec la maîtresse, mais il ne faut pas oublier qu'elle, elle a 20 ou 30 parents d'élèves à "gérer". ;-)


Et tu veux toujours faire ce métier après avoir vu tout ça ? :-)



scar_ab 24/09/2010 21:04



Les 4 ou 5 premiers jours ont été assez durs nerveusement, surtout pour les parents, je crois.
Milan est dans une classe de 30 élèves... pas facile pour la maîtresse mais tous les métiers ont leurs bons et leurs mauvais côtés.