Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Panier bio surprise

Traumatisé par un rêve récurrent sur un sauvetage de poules de batterie, Papa s'est récemment mis en tête d'acheter des fruits et légumes bio et de saison (il fait ce qu'il veut puisque c'est lui qui fait les courses)... Si, si, il y a un lien entre les poules et les légumes : question d'association d'idées.
Bref, depuis 3 semaines nous mangeons des fruits et légumes bio donc, et de saison aussi, distribués par un réseau de maraichers de la région. Le principe est simple : chaque semaine, nous avons un "panier" (en vrai, un sac en papier recyclé) contenant pour une même valeur de légumes de qualité, que nous ne choisissons pas.

Avantages :
- nous n'avons plus à nous casser la tête pour savoir quoi manger chaque semaine. On improvise avec ce qu'on reçoit.
- c'est bio et pas cher, en tout cas moins cher que ce qu'on achetait hebdomadairement pas bio en supermarché (bon, perso, je m'en fous du bio mais ça fait plaisir au papa).
- c'est écologiquement économique (ou économiquement écologique) puisqu'il s'agit de produits de saison, qui viennent de pas loin pour l'essentiel.
- on mange dorénavant des légumes qu'on n'aurait pas forcément eu l'idée d'acheter (topinambour, fenouil...)

Inconvénients :
- je dois manger dorénavant des légumes que je n'aurais pas forcément eu envie d'acheter (fenouil, betterave...).
- c'est écologiquement douteux : que penser de toutes ces bêtes et bestioles, arrachées violemment à leur environnement naturel, qu'on retrouve dans la salade ? est-ce que cela ne pose pas des problèmes de biodiversité dans le champ du paysan ?
- c'est écologiquement coûteux en eau parce que les vrais légumes bio poussent dans de la vraie terre qui colle aux carottes et aux navets quand le paysan les arrache pour les mettre dans notre panier bio. Et il en faut, des litres et des litres d'eau, pour nettoyer tous ces légumes couverts de terre !
panier

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Nanie

Femme de prof, mère de deux Scarabouils et d'une Grenabée, je dépose ici les aléas et anecdotes qui feront les souvenirs de notre vie de famille
Voir le profil de Nanie sur le portail Overblog

Commenter cet article

Marden 17/02/2010 17:04


Il y a moins d'un demi-siècle, la ville de Paris était entourée de maraîchers et d'arboriculteurs qui venaient alimenter la capitale. Certaines localités de la banlieue ont laissé leur nom à des
variétés dont on pouvait semer les graines ailleurs en France ... et même jusqu'à S'meuse !

Depuis cette époque, Paris a perdu une population qui a rejoint la couronne pour les plus aisés, ou plus loin pour les autres. En Ile-de-France, hors Paris, en moins de cinquante ans, la population
s'est accrue de 3,5 millions d'individus qu'il a fallu loger. Là où il y avait des jardins, on a fait pousser ... du béton, et sans doute arroser quelques légumes, grosses de préférence !


Caloue, maman de Constantin et d'Abbygaëlle 13/02/2010 18:14


on a aussi fait ça pendant un an et l'hiver on en avait marre de manger la même chose alors on a arrêté


scar_ab 14/02/2010 15:17


Pour l'instant, nous sommes satisfaits de ce système. Nous verrons bien ce que ça donnera à plus long terme.


France 12/02/2010 14:44


C'est vrai que ce type de "marché" à son avantage question prix, mais en hiver, on ne peut pas dire qu'il y ait beaucoup de légumes, ou alors c'est tout le temps les mêmes. Et manger la même soupe
tous les soirs, bof (enfin pour moi). Le congelé, c'est pas mal non plus et je suis sûre qu'on en trouve des bios, pour satisfaire tout le monde. En tout cas, c'est comme ça qu'on fonctionne même si j'ai des beaux-parents qui habitent la campagne et nous fournissent quelques
bons légumes de saison de temps en temps).


scar_ab 14/02/2010 14:43


En fait, chaque panier est accompagné d'une gazette qui propose des recettes utilisant les légumes de la semaine, différentes chaque semaine. Du coup, même si on retrouve les mêmes légumes, on
ne se cantonne pas aux traditionnelles soupes et purées d'hiver et on découvre de nouveaux plats aux saveurs insoupçonnées (risotto de fenouil, cake à la betterave, fondue de navets...)


Poélise 12/02/2010 14:41


Pas d'accord avec ton argumentation anti :
- si tu vois des bêbettes, c'est bon signe, c'est que tes légumes n'ont pas (trop) été aspergés de pesticides et autres fongicides immondes
- quand tu achètes tes légumes tous "propres" au supermarché, ils ont sans doute déjà subi des lavages à grande eau et pis de toutes façon tu les relaves quand même.
Sinon pour enlever la terre sur les carottes et les patates : une petite bosse douce et un peu d'eau ça va bien, tu fais ça dans une bassine et après tu peux reverser l'eau à tes plantes, si t'en
as...
Je vois plus d'avantages aux paniers et pourtant... on pratique pas !!!!!! mais justement j'en parlais hier avec une copine... qui connait quelqu'un qui peut-être en ferait... à suivre... et en
attendant :
Bon appêtit !


scar_ab 14/02/2010 14:34


Il fallait bien que je trouve des arguments contre pour lancer le débat. Mais quand même, les pauvres petites bêtes, elles ne seraient pas mieux en liberté dans le champ du paysan plutôt qu'au fond
de mon syphon ?
Merci pour l'astuce de la brosse.