Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Périple

Aller chez Coco pour avoir l'immense privilège de déguster sa galette des rois faite maison et l'insigne honneur de rencontrer Sophie la Lyonnaise venue (presque) exprès pour nous en chair et en os, ça se mérite ! Et pour accéder à ce Grââl, il faut d'abord passer l'épreuve du parcours du combattant. 

D'abord, prendre le train (bondé) toute seule, avec les deux Scarabouils, un dans chaque main : OK.
Sortir du métro à l'heure et sans encombre : OK 
Demander son chemin au passant qui passe au lieu de regarder soi-même sur le plan du quartier : badadi c'est à ce moment-là que les choses se corsent... car le passant qui passe était visiblement d'humeur à se payer la tête de la banlieusarde qui débarque, sous la pluie, un Scarabouil dans chaque main.
Résultat : les Scarabouils (et moi-même) ont marché courageusement pendant plus d'une demi-heure, mûs par la promesse de manger de la galette bientôt, pour se retrouver dans une espèce de terrain vague où  nous avons eu l'intuition que Coco & ses moussaillons n'habitaient certainement pas.
A ce stade de notre périple, soyons honnêtes, Maman était prête à reprendre le premier train sans passer par la case galette. Mais elle avait promis aux Scarabouils, et ils s'étaient montrés assez courageux et tenaces pour en être récompensés.
Appeler à l'aide et se faire guider par téléphone : OK
Se faire confirmer la direction par la mamie qui promène son chien et qui donc, connaît le quartier par coeur (contrairement au passant qui passe) : OK.
Arriver enfin au but et se laisser ensevelir par un canapé môëlleux dans le salon chaleureux de Coco : OK !!

Si les Scarabouils commençaient à être trop fatigués pour marcher, ils étaient encore suffisamment en forme pour aider Mattéo & Elorian à mettre leurs chambres à l'envers.

Enfin au calme, on fait connaissance avec Sophie, le temps de voir arriver la Magoo's family, puis Nel & ses blondinets, ainsi que Pascale, bientôt rejointe par son mari et leur grande Eléa qui apprend à nager.
S'ensuit un après-midi de conversations gaies et légères, assaisonnées de douceurs en tous genres.
On se quitte trop tôt, sur la promesse d'une prochaine rencontre, avec les absents d'aujourdh'ui.
On part trop tard, alors que les Scarabouils sont arrivés à saturation, avec la promesse d'un voyage de retour éprouvant. La prochaine fois, on prend un taxi ! C'est un luxe, certes, mais en taxant tous les jurons que j'ai pu prononcer ou penser uniquement ce jour-là, je crois que nous aurons les moyens de faire plusieurs voyages...

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Nanie

Femme de prof, mère de deux Scarabouils et d'une Grenabée, je dépose ici les aléas et anecdotes qui feront les souvenirs de notre vie de famille
Voir le profil de Nanie sur le portail Overblog

Commenter cet article

Sophie 15/03/2012 19:14


Coucou Nanie,


 


Je venais juste un peu aux nouvelles, savoir comment tu vas... J'ai cru comprendre que tout n'était pas facile en ce moment, j'espère que tu gardes la tête hors de l'eau quand même, et si tu as
besoin de discuter, hésite pas.


Bisous


Sophie

Nel 11/03/2012 20:50


Coucou Nanie,


Où es-tu? On a plus de nouvelles..


Tout va bien?


Bisous


Nel

Laure 01/02/2012 21:36


POurquoi pas la voiture? Ca peut être pratique avec deux kids, non?

Pascale, Eléa et Faustine 31/01/2012 23:50


Pour moi tout aurait été plus simple si j'avais su lire un plan, et pris la bonne direction au lieu de me retrouver bld de Clignancourt et me dire que non, décidément, ce n'était pas par là ;)


Ouf, tout fut bien, qui finit bien, dans la chaleur, la joie et la bonne humeur ;)

Caloue, maman de Constantin et d'Abbygaëlle 29/01/2012 16:26


et pense à moi la prochaine fois je viendrai c'est sûr !

scar_ab 01/02/2012 06:57



On fera le chemin ensemble, on aura peut-être plus de réussite à 2



Poélise 25/01/2012 22:58


Finalement ça valait la peine et tout le monde a été récompensé !

coco 25/01/2012 15:14


aie aie aie, quels périples..tu n'as vraiment pas eu de bol de tomber sur ce gugusse. Merci d'avoir été tenace, cela aurait été vraiment dommage de ne pas te voir..surtout si près du but! Et
remerci pour le canapé, car si mes souvenirs sont bons, tu as eu le droit à la chaise!!  La prochaine fois, je
détaillerai plus le chemin..... bisous

scar_ab 01/02/2012 06:56



Au tout début, j'ai eu droit au canapé, avant d'être délogée par un enfant ou deux



Mony 25/01/2012 12:56


LOL, je vous imaginez bien d'érrer dans les rues de la capitale, les enfants "incapables" de marcher ne serait ce qu'un mètre de plus" Et puis ouf, la juste récompense pour tous ces efforts. Un
bel après-midi comme j'ai pu voir sur les photos de Coco et de Nel.

scar_ab 01/02/2012 06:55



Quand je pense que le 1er janvier dernier, à minuit, nous étions dans la même situation : perdus sous la pluie dans la nuit noire et glacée... j'espère que ça ne va pas se renouveller trop
souvent dans l'année ;-)



M@goo 24/01/2012 22:01


Quelle galère effeectivement!!! Pour moi ça aaua surtout été du moment où j'ai quitté le périph', pri les bouchons, tourné 10 à 15 fois devant limmeuble, à la recherche désespérée d'une place et
finalement en trouver une, croire que les horodateurs se payent encore avec des pièces, courir dans un bureau de tabac pour finalement ne pas acheter la carte de stationnement, plus chère qu'une
prune pour stationnement non payé!


Le retour aura été bien plus simple pour moi, à peine des ralentssements.


Si vous voulez, je ne suis pas dans paris, certes pas au plus près mais on peut se retrouver chez moi la prochaine fois!


Plein de bisous à toi et tes scarabouils!

France 24/01/2012 21:47


En effet, le périple fut difficile, mais heureusement il y avait de quoi vous réconforter au bout. Au final, l'après-midi aura été bon et le périple ne restera qu'un lointain (mais mauvais
certes) souvenir. ;-)