Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Se faire vacciner, le mériter...

... et se rendre compte qu'on est quand même chanceux.

Une fois notre décision prise, nous voilà partis pour le centre de vaccination de notre ville (une première chance !). Pas le mercredi, parce que 1/ Milan est à la halte-garderie et 2/ c'est le jour des enfants, donc des parents qui les accompagnent et qui ont pris leur mercredi après-midi pour profiter des joies des longues files d'attente. Pas le samedi, parce que c'est le jour des braves travailleurs qui ne peuvent pas venir en semaine. Pas le vendredi parce que le centre est fermé. Le jeudi donc, même si la plage horaire est courte (16h - 20h) et correspond en partie aux heures de sortie des écoles et des bureaux.

Entrés à 15h50 dans le centre, nous nous heurtons déjà aux premiers mouvements d'humeur des "patients" et d'exaspération du régulateur bénévole. En effet, le bureau d'accueil est déjà surchargé et l'espace d'attente pour la speedy-consultation médicale saturée. Du coup, nous allons commencer par attendre, à l'étage du dessous où le régulateur nous somme de retourner, ce qui ne plaît pas du tout à la dame qui nous précède, enceinte de 4 jours mois, qui trouve scandaleux d'être obligée de redescendre les douze marches (ou peut-être dix...) qu'elle vient déjà de gravir à pieds "dans son état" (je sais que je ne devrais pas me moquer, mais c'est plus fort que moi !). De toute façon, elle est scandalisée d'attendre tout court.
Nous, on s'en fout : on s'attendait à attendre.

A part le Scarabouil qui n'a pas dormi à l'heure de la sieste et nous gratifie donc de quelques comédies bruyantes (en public, même pas la honte...), il n'y a que les femmes enceintes qui râlent. Deux d'entre elles ont constaté qu'elles avaient reçu le même numéro d'attente : 27... Il faut dire que le pauvre régulateur bénévole est quand même tout seul à attribuer ces fameux numéros ; s'il n'arrive pas à se mettre d'accord avec lui-même... Par devers moi, je me dis qu'il faudrait qu'elles débatent pour savoir laquelle est la plus enceinte (celle qui a le plus gros ventre ou celle qui a la plus grande gu**le ?) et doit passer avant l'autre.
Nous, on s'en fout : on a le numéro 25...

Enfin, on nous appelle pour... attendre qu'une gentille dame (je ne dis pas autre chose par peur des représailles...) vérifie qu'on a bien nos bons de vaccination (Papa n'avait pas encore reçu le sien mais a fait un grand sourire hypocrite à la gentille dame) et qu'on est bien qui on prétend avant de nous faire remplir un questionnaire médical.
Après quoi, on attend encore (même pas vrai, juste le temps de parcourir un couloir jusqu'à l'entrée de la "salle" de consultation) d'être examiné par un médecin, certainement retraité, qui prend la tension de chacun avec un matériel d'avant-guerre et croit que si on a deux garçons, c'est de ma faute à moi...

Déclarés aptes à être vaccinés, on décide (involontairement) de mettre un peu de piment dans ce parcours en inversant les étapes "vaccin" et "traçabilité". De cette façon, l'élève infirmière désignée volontaire qui nous a piqué a dû réfléchir un peu pour savoir qui aurait des adjuvants, qui n'en aurait pas et qui aurait une demi-dose.

A 17h38, nous avions rejoint la voiture. Moins de deux heures sur place, qui dit mieux ? Chaque fois qu'on entend que des gens attendent quatre, cinq heures, voire une journée entière, on se dit qu'on a vraiment eu de la chance...
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Nanie

Femme de prof, mère de deux Scarabouils et d'une Grenabée, je dépose ici les aléas et anecdotes qui feront les souvenirs de notre vie de famille
Voir le profil de Nanie sur le portail Overblog

Commenter cet article

Poélise et Alix 03/12/2009 21:56


Alors ça y est !! c'est fait !! ben moi aussi je pense que je vais y passer... mais je n'ai toujours pas reçu mon bon de vaccination !!!! J'ai rappelé la CPAM
aujourd'hui et je suis enfin tombée sur une personne qui semblait compétente et m'a proposé de m'envoyer le bon en urgence... à suivre donc... pourvu que ça se passe aussi bien que pour vous
!


scar_ab 04/12/2009 09:04


Oui, c'est fait. Mes dernières réticences se sont envolées quand j'ai entendu la mauvaise toux d'Esteban qui n'avait pas 3 semaines et imaginé les effets d'une grippe, A ou classique, sur un
organisme aussi fragile.


Caloue, maman de Constantin et d'Abbygaëlle 01/12/2009 23:26


c'est bien d'avoir fait la démarche moi rien que pour l'attente je ne le ferai pas !


scar_ab 02/12/2009 07:55


Une fois qu'on s'est mis dans la tête qu'on devrait forcément attendre, ça passe mieux. On prend un bouquin, des petites voitures... En même temps, je ne suis pas sûre qu'on serait resté aussi zen
si on avait attendu jusqu'à 20h...


France 01/12/2009 21:39


C'est sûr que vous pouvez vous réjouir de n'avoir pas attendu si longtemps finalement. J'espère que dans les grandes villes, ça prend plus de temps que dans les petites villes comme chez nous. On
verra bien. De toute manière, comme je disais dans le commentaire précédent, il faut déjà qu'on règle le problème du bon de vaccination de Jeanne.


scar_ab 02/12/2009 07:53


J'ai lu quelque part qu'on pouvait obtenir tout de suite un bon de vaccination en se rendant dans son centre de sécurité sociale.