Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Se faire vacciner ou ne pas...

... contre la grippe A (H1N1) s'entend, bien sûr, quand on fait partie de populations à risque (au choix dans la famille : un nouveau-né, un enfant de 2 ans fréquentant la halte-garderie, un prof de collège, une ex-femme enceinte). Comme tout le monde, nous avons discuté de la question en famille et pris notre décision mercredi dernier vers 14h10 (oui, c'est précis).

Dans le cours de notre réflexion, il y eut un avant et un après le 4 novembre. Avant cette date, notre position était claire : pas la peine de se faire vacciner, le meilleur moyen de s'immuniser contre ce virus étant de l'attraper (et d'y survivre), ce à quoi nous étions tous les trois aptes. Mon état d'enceinteté nous confortait en ce sens. En effet, si j'étais tombée malade, c'est sa nature même qui aurait décidé du sort du foetus. En revanche, les éventuels effets secondaires du vaccin (sur moi et surtout le foetus) étant encore mal connus par les professionnels de santé, nous n'aurions pas pris le risque de la vaccination (d'ailleurs, tout le monde me le déconseillait, à mots plus ou moins couverts, pour les mêmes raisons). 
 
Après le 4 novembre, une donnée essentielle de l'équation a changé puisque nous avons accueilli une population à 100% de risque. Bon. l'épineuse question de la vaccination se reposait donc.
A la sortie de la maternité, la sage-femme de l'hospitalisation à domicile m'a donné un premier avis. Selon elle, il ne sert à rien que je me fasse vacciner. Comme j'allaite le Scarabouil nouveau-né, elle pense même que le meilleur "vaccin" pour lui et moi serait que j'attrape le virus afin de produire les anticorps qui le protègerait au cas où son père ou son frère tomberaient malades à leur tour. Soit. Encore faudrait-il que je m'arrange pour tomber malade la première... or, dans la famille, je ne suis pas la plus exposée au virus. Il est donc vraisemblable que je sois plutôt la dernière à le choper.
Mauvais augure pour le petit Scarabouil qui est le plus fragile de tous et qui a l'air de vouloir attraper tous les microbes qui passent par chez nous (d'ailleurs, tout le monde depuis nous recommande désormais de nous faire vacciner, pour le protéger lui).
 
Conclusion : il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis tournée générale de vaccins motivée par la conviction de réduire ainsi à presque zéro le risque pour le mini Scarabouil de tomber malade. 
Premier convaincu par le bien-fondé de la chose, Papa a fini par faire céder obtenir l'adhésion de Maman, restée un temps réticente en raison d'une certaine inquiétude concernant ce qui pourrait passer dans son lait juste après la vaccination... Mais décidément, non, elle n'a pas envie de voir le Scarabouil assailli par le virus avnt qu'il soit assez fort pour le combattre tout seul.
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Nanie

Femme de prof, mère de deux Scarabouils et d'une Grenabée, je dépose ici les aléas et anecdotes qui feront les souvenirs de notre vie de famille
Voir le profil de Nanie sur le portail Overblog

Commenter cet article
F

Jusqu'à présent tous les médecins que j'ai vu à la télé ou entendu à la radio conseille de se faire vacciner dans mon "état". Et dans Allo docteur, les médecins étaient même encore plus directs,
apparemment il y a un gros danger pour la femme dans cet état et moins pour la petite graine, donc nous avouons avoir un peu eu peur. Mais tous les médecins ne disent pas la même chose, c'est
difficile de se positionner.


Répondre
F

Au début de toute cette histoire, nous étions contre. Je n'ai jamais eu la grippe de ma vie, je n'ai jamais été vaccinée, pourquoi maintenant ? Et puis, dans mon "état" (que je révélerai très
prochainement, mais chut en attendant), mes parents ont pris peur et nous ont presque forcé à regarder Allo Docteur sur France 5. Et là, on s'est dit qu'il valait peut-être mieux pour tout le monde
de se faire vacciner. Du coup, on attend nos fameux bons de vaccination, et surtout celui de Jeanne qui aurait dû nous parvenir. Mais il est clair que la décision est difficile à prendre et qu'on
risque de ne pas être sûr d'avoir fait le bon choix au final. Quoi qu'il en soit, on le fera quand même.


Répondre
S

D'après tout ce que j'ai pu lire ou entendre, le mieux pour les femmes dans un certain état est que ce soit leur entourage qui se fasse vacciner. Mais je ne sais pas ce qui a été dit dans "Allo
docteur" que je n'ai pas vu. En général, c'est une émission de bon conseil, non alarmiste, alos...


F

Je vois que comme nous le dilemme est grand ! C'est bien que vous ayez réussi à vous décider. Chez nous on hésite encore un tout petit peu. En gros mon pédiatre m'a fortement déconseillé de le
faire pour Hanaé, ayant moins de an. Les vaccins pour la grippe saisonnière n'ayant jamais étaient testés sur les moins de un an, on n’a aucun recul (idem pour les femmes enceintes). Par contre il
dit que Esteban et nous même devont nous faire vacciner afin de la protéger. Il estime également qu'il n'y a pas de risque particulier avec ce vaccin car très proche finalement de celui d'une
grippe classique. En gros on va sûrement se faire vacciner mais encore faudrait il qu'il ouvre notre centre de vaccination un peu plus de 4h par semaine... Bizzz aux loulous !



Répondre
S

Mes parents sont vaccinés contre la grippe habituelle ; leur médecin trouve que c'est suffisant pour eux. Il dit aussi que la grippe A est proche d'un virus qui a sévit dans les années 50 et que la
plupart des gens qui ont connu cette époque sont probablement immunisés. A vérifier...