Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Entre les murs

J’ai ouï dire que Nanie n’avait pas fait son cinéma depuis fort longtemps et qu’en plus, la dernière fois, elle avait parlé des Trois Brigands (autant dire pas d’un vrai film). Et la dernière fois qu’elle aurait pu parler d’un vrai film qu’elle avait vu sur grand écran, c’était Avatar, et franchement, elle n’avait pas du tout envie d’en parler.

Mais si elle reste cloîtrée chez elle pour des raisons diverses sur lesquelles elle ne s’étendra pas ici, Nanie regarde de temps des films en DVD ou à la télé.
Par exemple, « Entre les murs », dimanche soir.entrelesmurs-copie-1
Normalement, on n’aurait pas dû le regarder car mon prof de collège de mari n’aime pas les films sur les profs de collège de banlieue. En général, ça le met hors de lui : il ne supporte pas la stigmatisation de ses chers élèves et les caricatures de profs qu’on peut y voir sous couvert de « ce film est inspiré d’une histoire vraie ». Bref, les circonstances on été telles ce dimanche qu’aucun de nous n’a pris la peine d’éteindre la télé.  Et... le film ne s’en sort pas si mal.

Mon prof de mari a reconnu ses élèves, mais aussi l’incompétence du héros, soulignant ça et là les erreurs grossières de jugement et de comportement du prof dans sa classe face aux élèves.
C’est quoi cet enseignant qui ne tient jamais son rôle de prof et reste toujours au niveau de ses élèves ? Un peu comme si les parents était les copains de leurs enfants...
C’est quoi ce prof qui laisse entrer et sortir ses élèves de la classe en complet désordre ?
C'est quoi ce prof qui n'impose pas à ses élèves de ne pas parler avant d'avoir demandé et obtenu la parole ?
C’est quoi ce prof qui laisse ses élèves porter manteaux et couvre-chef dans la classe ?
C’est quoi ce prof qui se justifie toujours auprès de ses élèves ?

Car dans la classe de mon prof de mari, il paraît qu’on entend les mouches voler (et encore pas trop bruyamment car elles craignent de choper des heures de colle). Mon mari, c’est une réincarnation de prof des années 50, voire années 20. Dans sa classe, on ne bronche pas. Pourtant, pas de règle en fer ni de châtiment corporel. Pourtant, on rigole (dans des limites imposées et connues de tous). Pourtant, la plupart de ses élèves espèrent l’avoir de nouveau l’année suivante. Comme quoi on peut être sévère, mais juste et apprécié de ses élèves.

Pour revenir au film (parce que je ne suis pas là pour chanter les louanges de mon prof de mari), disons qu’il est très réaliste mais trop pessimiste. « La plupart des gosses s’en sortent quand même bien. » dirait mon prof de mari.

Mais mon jugement n'est que partial partiel car quand on regarde un film chez soi, on a toujours plein d'autres trucs à faire en même temps (étendre le linge, par ex.) et du coup, je n'ai pas vu le film en entier...

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Nanie

Femme de prof, mère de deux Scarabouils et d'une Grenabée, je dépose ici les aléas et anecdotes qui feront les souvenirs de notre vie de famille
Voir le profil de Nanie sur le portail Overblog

Commenter cet article
C


Je ne suis pas prof, mais quand j'ai vu ce film, pareil je l'ai trouvé vachement pessismiste..


Il m'a un peu erné moi ce film..


Bisoutes


Nel



Répondre
F


Je me permets de reprendre le commentaire de Coco et répondre à ta question s'y rapportant, c'est vrai que vivre avec des profs signifie quand même (étrangement) que tu n'es jamais en vacances.
C'est un travail qui te hante (positiviement et négativement) et ayant des préparations et corrections à faire à la maison, tu es toujours dans le travail même pendant les vacances. Mais ton mari
doit bien savoir tout ça. Alors imagine les enfants vivre dans cette ambiance... Heureusement, il y a d'autres côtés beaucoup plus agréables et être fille ou fils de prof, c'est plutôt pas mal.




Répondre
S


C'est sûr que la limite entre boulot & maison n'est pas très nette. Mais je trouve plutôt favorable que les enfants puissent rester à la maison pendant les vacances, par exemple. Ca leur fait
du bien, même si Papa travaille. Pour le reste, on constatera les dégâts dans quelques années... ;-)



L


Je l'ai bien aimé ce film mais je l'ai trouvé super flippant!!!


Je suis contente de voir que ce n'est pas tout à fait le reflet de la réalité parce que sinon, franchement, les profs sont des héros des temps modernes!



Répondre
S


C'est sûr qu'il n'est pas très encourageant. Mais ne nous voilons pas la face, il existe des cas graves.



C


Et bien, ce film bien que palmé ne m'a jamais tenté...peut-être parce que je viens d'une famille de prof et pendant plus de 30ans je n'ai entendu quasiment que d'histoires d'élèves, d'emploi du
temps, de conseil de classe, de parents d'élèves à l'ouest ou chiants, de papoti et papota de salles des profs...mais pourquoi pas si un jour j'ai la nostalgie de ce milieu. Mais chapeau à ton
mari, ça ne doit pas être facile tous les jours. bises



Répondre
S


Tu me fais peur : c'est si terrible d'être fils ou fille de prof ?



F


Je voulais le voir ou au moins l'enregistrer, mais comme toi, autre chose à faire, du coup je l'ai loupé.


Ta description correspond bien à l'idée que je m'en étais fait. Je ne suis pas sûre de le regarder la prochaine fois qu'il passera à la télé, mais je le verrai un jour (peut-être quand j'aurai
enfin un vrai travail et que je pourrai tourner la page de mes échecs passés aux concours de l'enseignement ;-) ).



Répondre
S


En même temps, je trouve que tous les films, livres ou doc sur ce sujet se ressemblent plus ou moins et donnent une image pas très glorieuse, ni des profs ni des élèves. D'ailleurs pour la
plupart, ils sont faits par des gens déçus par le système.